Se connecter avec nous

Actualités

Législatives au Togo : Jean-Pierre Fabre de l’ANC réclame un redécoupage électoral

Avatar de Richard

Publié

sur

Législatives au Togo : Jean-Pierre Fabre de l'ANC réclame un redécoupage électoral

Au Togo, dans un contexte pré-électoral tendu, Jean-Pierre Fabre, leader de l’Alliance nationale pour le changement (ANC), a récemment fait une déclaration audacieuse en demandant au gouvernement de revoir le découpage électoral en vigueur, en prévision des élections législatives à venir, dont la date exacte reste inconnue. Selon Fabre, un redécoupage est nécessaire pour éliminer les disparités entre les circonscriptions, qui, selon lui, mettent en péril l’équité du processus électoral.

CABINET FAFANYO

Lors d’une conférence de presse tenue le 8 novembre 2023 à Lomé, Jean-Pierre Fabre a vivement critiqué le découpage électoral actuel, qu’il estime injuste et contraire aux principes constitutionnels du Togo. Fabre a souligné que, selon les chiffres en sa possession, un député de la région maritime représente environ 141 000 habitants, tandis qu’un député du Plateau ne représente que 65 000 habitants. Cette disparité, selon lui, est une violation flagrante de l’article 5 de la Constitution togolaise, qui garantit l’égalité de tous les citoyens.

« Vous ne pouvez pas aller à des élections et aboutir à des résultats scandaleux », a déclaré M. Fabre lors de la conférence de presse, qui a été suivie attentivement par notre correspondant à Lomé, Peter Sassou Dogbé. « Parce qu’en vérité, quand on regarde les chiffres qu’on a, le quotient de représentativité pour un député dans la région maritime représente quoi ? 141 000 personnes ! Mais dans le Plateau, un député représente simplement 65 000 personnes ! Cela veut dire quoi, en vérité ? L’homme des Plateaux est deux fois plus important en dignité ? Est-ce que c’est possible ? Non ! »

tab tech

Jean-Pierre Fabre a insisté sur l’importance de rétablir l’équité électorale et a exhorté le gouvernement togolais à prendre des mesures immédiates pour réviser le découpage électoral en vue des prochaines élections législatives. Selon lui, cette disparité pourrait entraîner des résultats électoraux injustes, sapant ainsi la confiance des citoyens dans le processus démocratique.

Le leader de l’ANC a également mis en doute la manière dont de telles inégalités avaient pu être imposées par le régime en place. « C’est une violation de l’article 5 de la Constitution qui dit que tous les Togolais sont égaux. Mais d’où vient que le régime arrive facilement à nous imposer ce scandale », a-t-il martelé.

Pour rappel, la question du découpage électoral et de son équité est devenue un sujet brûlant au Togo à l’approche des élections législatives. Les partis de l’opposition, dont l’ANC, insistent sur la nécessité d’une révision pour garantir un processus électoral juste et transparent. En réponse, le gouvernement doit maintenant faire face à des appels de plus en plus pressants pour aborder cette question cruciale avant les élections législatives, tout en préservant la démocratie et la stabilité politique du pays.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION