Se connecter avec nous

Actualités

Togo – Gerry Taama : « Jean-Pierre Fabre est tombé dans le piège du voisin d’en face »

Avatar de Richard

Publié

sur

Togo : "Jean-Pierre Fabre est tombé dans le piège du voisin d'en face" Gerry Taama

Moi Gerry, Parfois quand je commente les actions d’autres leaders de l’opposition, certains m’accusent de diviser l’opposition. D’abord qui suis-je pour le faire ? Ensuite, c’est ignorer la genèse de notre engagement politique.

Une voie différente pour l’opposition

En 2012, nous sommes entrés en politique pour faire la politique autrement. Le « autrement » s’adressait plus à nos aînés de l’opposition, qui selon nous n’avaient pas utilisé les bonnes méthodes pour réaliser l’alternance. Nous avons, entre 2012 et 2014, essayé de changer les choses de l’intérieur (coalition arc-en-ciel, cap 2015…) sans succès et nous avons choisi de tracer notre voix.

La mutation du paysage politique

En réalité, l’union de l’opposition, souvent brandie comme la condition sine quanon de la victoire, n’a jamais démontré son efficacité. Cependant, depuis 2019 et la modification constitutionnelle impliquant les deux tours aux élections présidentielles, la dynamique de l’élection présidentielle a changé. L’union de l’opposition n’est plus une fatalité. Cette nouvelle donne encourage les candidatures multiples au premier tour au sein de l’opposition, quitte à s’unir derrière celui qualifié au second tour.

La stratégie financière de l’opposition

J’ai toujours été clair dans mes propos, le parti de l’opposition le plus qualifié pour réaliser éventuellement l’alternance au Togo dans les 5 prochaines années, c’est l’ANC. Moi, je suis l’homme de 2030. Du coup, voir le leader du parti présidentiable appeler aux dons populaires parce que la caution pour les législatives est fixée à 500 000 FCFA, est pour moi une erreur politique. Si ce genre de demande venait de nous, ça se comprendrait, nous sommes un jeune parti.

Pour payer la caution pour les 113 sièges, il faut mobiliser 56,5 millions. Et nous tous, nous savons que le voisin d’en face a fixé cette somme pour nous mettre en difficulté. Même si ça fait mal, il ne faut pas le montrer, pour ainsi priver le voisin de la satisfaction recherchée. Il faut savoir pleurer en silence.

Les implications politiques et financières

Dans une lecture plus politique, si le prochain candidat sérieux à la présidence ne peut pas mobiliser 57 millions pour les cautions des législatives (on ne parle même pas de campagne) comment peut-il convaincre l’opinion nationale et internationale qu’il est en mesure de se mesurer à un président sortant en 2025 ? Ce n’est pas dans toute les bagarres qu’il faut demander la pitié. Parfois, même si c’est chaud sur toi, il faut faire genre.

Un appel à contribution controversé

Que pensez-vous de cet appel à contribution ? Et puis il demande ça où même ? Au Togo, là où c’est difficile pour tout le monde, qui va cotiser pour qu’un homme politique aille aux élections même ? Fucec est mieux.

Faisons ayé vivants.

Source : Gerry

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION