Se connecter avec nous

Actualités

Côte d’Ivoire : Intervention militaire au Niger, le président Alassane Ouattara fait du rétropédalage

Avatar de Richard

Publié

sur

Côte d'Ivoire : Intervention militaire au Niger, le président Alassane Ouattara fait du rétropédalage

Dans un revirement surprenant, le président de la Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, a annoncé son renoncement à l’emploi de la force pour rétablir l’ordre constitutionnel au Niger, selon des informations rapportées par Jeune Afrique. Cette décision met fin à de nombreuses spéculations sur une possible intervention militaire dans le pays voisin, secoué par des troubles politiques depuis plusieurs mois.

CABINET FAFANYO

L’idée d’une intervention militaire semblait être une option viable pour rétablir la stabilité au Niger. Cependant, le président Ouattara semble avoir réévalué la situation, et il a désormais exclu l’usage de la force pour résoudre le conflit.

Selon les sources, cette prise de position fait suite à des avertissements répétés émanant de son état-major, qui a jugé l’opération militaire trop risquée et sensible. Les inquiétudes concernant les conséquences potentiellement graves d’une intervention armée ont incité le président à reconsidérer sa stratégie.

Cette décision d’Alassane Ouattara semble également s’inscrire dans la logique de l’abandon progressif de l’idée d’une intervention de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). D’après un diplomate d’un pays membre de la CEDEAO cité par RFI fin octobre, il semblait de moins en moins probable que l’organisation régionale opte pour une opération militaire avancée.

tab tech

La CEDEAO avait précédemment mobilisé des troupes et collecté des fonds pour une éventuelle opération au Niger, mais il semble que ces efforts aient été suspendus. Les pays contributeurs avaient versé les primes prévues aux soldats mobilisés, mais, d’après Jeune Afrique, la CEDEAO aurait discrètement commencé à démobiliser ses forces.

Cette décision de retrait marque un tournant dans la crise politique au Niger et soulève des questions sur l’avenir de la situation dans le pays. Alors que la CEDEAO et d’autres acteurs internationaux cherchent toujours des solutions diplomatiques, il reste à voir comment la situation évoluera et quelles conséquences cette décision aura sur la stabilité de la région.

Le président Ivoirien, en renonçant à l’option militaire, envoie un message clair selon lequel la diplomatie et la négociation doivent désormais être privilégiées pour résoudre la crise au Niger. Reste à savoir si cette nouvelle approche pourra aboutir à un règlement pacifique et durable de la situation.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION