Se connecter avec nous

Politique

Côte d’Ivoire : Le 4e mandat d’Alassane Ouattara annoncé !

Avatar de Leg Arthur

Publié

sur

Côte d'Ivoire : Le 4e mandat d'Alassane Ouattara annoncé !

À moins de deux ans de l’élection présidentielle en Côte d’Ivoire, les partisans d’Alassane Ouattara, président en exercice et leader du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP), le présentent comme le candidat naturel du parti au pouvoir. Dans une récente interview accordée à Jeune Afrique (JA), Adama Bictogo, président de l’Assemblée nationale, confirme que Ouattara reste apte pour briguer un nouveau mandat.

Un mandat de trop pour Alassane Ouattara ?

Cette possible candidature pour un quatrième mandat suscite des débats et des critiques. Certains observateurs estiment qu’il s’agirait d’un mandat de trop pour Ouattara. Cependant, cette perspective ne semble pas déranger les hauts responsables du RHDP. Adama Bictogo souligne que constitutionnellement, Ouattara a le droit d’être candidat en 2025 et reste le choix naturel du parti en tant que président en exercice.

Attentes et réalités sur le terrain

Concernant ses propres ambitions politiques, Bictogo met en avant l’importance de l’écoute envers Ouattara. Il insiste sur le fait que tant que le chef de l’État ne s’est pas prononcé, il est essentiel de se concentrer sur les missions en cours. Bictogo reste convaincu qu’Ouattara désignera le candidat du RHDP en tenant compte des attentes populaires et des réalités sur le terrain.

CSAF

Appel à l’union au sein du RHDP

Adama Bictogo lance un appel à l’unité au sein du parti afin d’éviter toute division qui pourrait bénéficier aux adversaires politiques. Cette cohésion interne, selon lui, est essentielle pour maintenir le RHDP fort et résilient.

Conséquences de la Troisième République

La possibilité pour Ouattara de se représenter pour un quatrième mandat est en grande partie due à la « Troisième République », résultant de la révision constitutionnelle de 2016 qui a modifié la limite d’âge fixée à 75 ans. Pour les partisans d’Ouattara, le mandat actuel ne constitue pas un « troisième mandat », mais plutôt le début d’une nouvelle ère républicaine.

Un revirement surprenant

Rappelons qu’Ouattara avait initialement annoncé qu’il ne se représenterait pas, promettant de céder le pouvoir à une « jeune génération ». Il avait même désigné son ex-Premier ministre, Amadou Gon Coulibaly, comme candidat du RHDP. Cependant, suite au décès de Gon Coulibaly, Ouattara a été investi par le parti pour participer à l’élection présidentielle, invoquant un appel de ses concitoyens.

La perspective d’un quatrième mandat pour Alassane Ouattara continue de susciter des débats intenses en Côte d’Ivoire, reflétant les enjeux politiques et constitutionnels au sein du pays.

Rejoignez note communauté pour ne rien gagner.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION