Se connecter avec nous

Faits divers

Espagne : Une lueur d’espoir pour les migrants sans-papiers

Avatar de Le stagiaire

Publié

sur

Espagne : Une lueur d'espoir pour les migrants sans-papiers

Une lueur d’espoir se dessine pour des centaines de milliers de migrants vivant sans papiers en Espagne. Après avoir rassemblé plus de 700 000 signatures de citoyens, une proposition de loi visant à régulariser leur statut a franchi une étape décisive au Parlement.

Une avancée historique au Parlement de l’Espagne

Approuvée par 310 voix contre 33, cette nouvelle législation permettrait d’accorder des permis de résidence et de travail à des milliers d’étrangers en situation irrégulière. Pour ces travailleurs souvent exploités en raison de leur absence de statut légal, il s’agit d’un véritable soulagement.

Un espoir pour des milliers de travailleurs précaires

Entre 390 000 et 470 000 individus pourraient ainsi sortir de l’ombre, selon les estimations des initiateurs de cette proposition. Parmi eux, des cueilleurs de fruits, des aides à domicile, des livreurs, tous exerçant sans protection ni couverture sociale.

CSAF

Une question de droits fondamentaux

Silvana Cabrera, de l’association RegularizacionYa, insiste sur le fait que ces personnes sont exploitées, incapables de signer un contrat de travail, d’ouvrir un compte bancaire ou de porter plainte de peur d’être expulsées. Elle souligne ainsi l’importance des droits fondamentaux en jeu.

Une réforme cruciale à Valence

À Valence seulement, environ 50 000 migrants en situation irrégulière pourraient bénéficier de cette loi, selon l’Institut des droits humains de l’université locale. Cette avancée revêt une importance particulière dans un pays comptant près de 9 millions de résidents étrangers.

Des obstacles à franchir

Malgré cette avancée, l’adoption définitive de la loi reste incertaine. Le projet doit maintenant passer par une série de débats et d’amendements à la Chambre des députés, où l’opposition de droite annonce déjà une résistance farouche.

Une alternative face à l’engorgement des services d’immigration

Pour Silvana Cabrera, l’« immigration légale et ordonnée » prônée par les autorités ne résout pas le problème de l’engorgement des services d’immigration. Face aux difficultés de l’Espagne à régulariser les sans-papiers, cette initiative citoyenne pourrait s’avérer déterminante pour dénouer la situation.

Rejoignez notre communauté pour ne rien rater.

CSAF
Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION