Se connecter avec nous

Actualités

Révision constitutionnelle : Pourquoi Faure Gnassingbé rejette le texte et demande une seconde lecture ?

Avatar de Leg Arthur

Publié

sur

Des organisations de la société civile demandent à Faure Gnassingbé de cesser immédiatement les terreurs en cours

Dans un geste inattendu, le Président Faure Gnassingbé du Togo a ordonné le renvoi pour une seconde lecture du texte de révision constitutionnelle adopté par les députés togolais en début de semaine. Cette décision intervient à la suite d’un tollé généralisé au sein de la population et de la classe politique consécutif à l’adoption initiale du texte.

Une réponse aux préoccupations publiques

Selon un communiqué de la présidence de la République, cette mesure vise à répondre aux préoccupations soulevées par l’ensemble des citoyens, démontrant ainsi la volonté du gouvernement de tenir compte de l’opinion publique dans le processus législatif.

« Conformément à la procédure législative, le gouvernement a reçu du bureau de l’Assemblée nationale, ce jeudi 28 mars 2024, la loi portant révision de la Constitution togolaise, adoptée le lundi 25 mars 2024. Toute chose étant perfectible, et au regard de I’intérêt suscité au sein de la population par le texte depuis son adoption, le Président de la République a demandé ce jour à la Présidente de l’Assemblée de la loi adoptée » lit-on dans un communiqué de la présidence de la République.

Un geste de Faure Gnassingbé vers la réconciliation

L’adoption de la révision constitutionnelle a suscité des vagues de protestations à travers le pays, avec une opposition véhémente de divers secteurs de la société togolaise. Les attentes sont grandes quant à une révision du texte qui soit plus en phase avec les intérêts de la population et qui garantisse une transition politique pacifique et démocratique.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

csaf

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION