Se connecter avec nous

Actualités

Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Voici ce que la Russie propose

Avatar de Richard

Publié

sur

Retrait des pays de l'AES de la CEDEAO : Voici ce que la Russie propose

Le retrait simultané du Mali, du Burkina Faso, et du Niger de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) le 28 janvier dernier a plongé l’Afrique de l’Ouest dans une crise diplomatique inquiétante.

La Russie, médiateur inattendu dans la crise

Face à cette situation tendue, la Russie, alliée des trois régimes militaires sahéliens, pourrait offrir une issue. Lors d’une récente rencontre à Moscou avec son homologue gambien, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, a plaidé en faveur d’un « dialogue politique » pour résoudre les tensions entre la CEDEAO et ses anciens membres.

Principe de non-ingérence occidentale mis à mal

Le discours de Lavrov, appelant à un règlement reposant sur le principe « aux problèmes africains, des solutions africaines », marque un changement significatif dans la position habituelle de Moscou, qui prône généralement moins d’ingérence occidentale sur le continent.

La Gambie, médiateur potentiel sous l’influence russe

La Gambie, poussée par la Russie, se profile comme un médiateur potentiel entre la CEDEAO et les trois pays sahéliens. Le ministre gambien des Affaires étrangères a exprimé son espoir que les différends puissent être résolus par le dialogue.

La CEDEAO dos au mur accepte-t-elle la médiation russe ?

La Russie offre une main tendue opportune à une CEDEAO fragilisée, déterminée à trouver une solution négociée. La proposition russe d’une médiation africaine pourrait satisfaire l’organisation, qui risque de perdre définitivement trois membres importants.

Le défi des juntes militaires soutenues par Moscou

Reste à voir si les juntes militaires du « trio sahélien », toutes soutenues par Moscou, accepteront de renouer le contact avec la CEDEAO qu’elles accusent d' »humiliations » et d' »assujettissement ». L’appui diplomatique russe pourrait jouer un rôle crucial.

Vers une sortie de crise ?

Dans cette crise inédite, la Russie, par la voix de son chef de la diplomatie, apporte une médiation de poids pour tenter d’éviter le chaos. La balle est maintenant dans le camp des acteurs régionaux pour saisir cette perche tendue et trouver une issue favorable à toutes les parties.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION