Se connecter avec nous

Actualités

Niger : Le pays enfonce encore le clou avec les États-Unis

Avatar de Richard

Publié

sur

Niger : Le pays enfonce encore le clou avec les États-Unis

Dans une escalade de tensions rappelant les confrontations de la guerre froide, les autorités militaires du Niger ont récemment pris une décision radicale face aux États-Unis. Niamey a ainsi annoncé avoir demandé à Washington de planifier le retrait de ses troupes stationnées sur son territoire, mettant ainsi fin à un accord de coopération militaire vieux de plus d’une décennie.

Défiance envers les intérêts stratégiques américains au Sahel

Cette décision abrupte constitue un sérieux revers pour les intérêts stratégiques des États-Unis au Sahel, venant quelques mois seulement après le coup d’État ayant porté les militaires au pouvoir. L’ambassadrice américaine Kathleen FitzGibbon a été convoquée par le ministre nigérien de l’Intérieur pour discuter de cette exigence de retrait des troupes.

Exigence de désengagement des troupes américaines

Le ministre nigérien a clairement signifié à l’ambassadrice que son pays devrait élaborer un plan concret pour le retrait des quelque 1000 soldats américains déployés sur la base aérienne de Niamey. Cette demande intervient à la suite d’une visite infructueuse d’une délégation américaine, envoyée pour renouer le dialogue avec la junte militaire au pouvoir.

Un rejet catégorique des accords hérités

Malgré les tentatives de dialogue, le coup de force des militaires nigériens démontre leur volonté inébranlable de rompre avec les accords hérités du régime précédent. En dénonçant un texte « imposé unilatéralement » par Washington en 2012, le Niger se place dans la lignée de ses voisins maliens et burkinabè.

Nouvelles alliances militaires et commerciales avec la Russie

Le Niger semble désormais déterminé à ignorer les protestations occidentales pour recentrer ses alliances autour de la Russie, au grand dam des capitales européennes et américaines. Cette décision inquiète particulièrement face à l’essor de l’influence des mercenaires russes de Wagner au Sahel.

Contacts renoués avec Moscou : une source de préoccupation supplémentaire

Les putschistes nigériens ont même réactivé leurs contacts avec Moscou pour renforcer leur coopération sécuritaire. Cette démarche confirme l’installation d’une guerre froide 2.0 dans une région déjà troublée, mettant ainsi en difficulté les intérêts américains face à l’offensive russe croissante.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION