Se connecter avec nous

Actualités

Niger : Le FMI apporte une bouffée d’air frais à l’économie du pays

Avatar de Le stagiaire

Publié

sur

Niger : Le FMI Apporte une Bouffée d'Air Frais à l'Économie du Pays

Le Fonds monétaire international (FMI) a récemment apporté une excellente nouvelle pour l’économie nigérienne. Du 20 mai au 1er juin 2024, des émissaires du FMI ont mené plusieurs entrevues avec les autorités de la transition au Niger, annonçant une importante aide financière pour le pays.

Accords bénéfiques pour le Niger

Le FMI, représenté par Antonio David, a conclu des accords avec les autorités nigériennes concernant les quatrième et cinquième revues du programme économique du Niger au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) et la première revue de l’accord au titre de la facilité pour la résilience et la durabilité (FRD).

Une enveloppe de 42 milliards de francs CFA

Selon la note d’information de la délégation, l’achèvement des revues de la FEC permettra le décaissement de 19,7 millions de DTS (environ 26,1 millions de dollars, soit 15 % de la quote-part du Niger) pour couvrir les besoins de financement extérieur. De plus, l’achèvement de la première revue du FRD permettra le décaissement de 34,2 millions de DTS (environ 45,3 millions de dollars, soit 26 % de la quote-part du Niger). En somme, le Niger recevra plus de 70 millions de dollars, soit plus de 42 milliards de francs CFA du FMI.

Perspectives économiques prometteuses

La délégation du FMI a également évalué les perspectives économiques du Niger, soulignant une amélioration significative par rapport à l’année précédente.

Une croissance du PIB prévue à 10,6% en 2024

D’après le rapport du FMI, la croissance du PIB réel du Niger, estimée à 2,4 % en 2023, devrait atteindre 10,6 % en 2024. Cette augmentation est due au début des exportations de pétrole et à leurs retombées positives sur l’économie, à la levée des sanctions, ainsi qu’à l’augmentation de la production dans le secteur agricole.

Maîtrise de l’inflation

Les experts du FMI ont également mentionné que, grâce aux exportations de pétrole et à l’augmentation de la production agricole, le Niger devrait être capable de « contenir les pressions inflationnistes en 2024 ».

Une période de prospérité en vue

Ces bonnes nouvelles économiques augurent d’une période de prospérité pour le Niger, renforçant la position du général Tiani et des autorités de la transition. La forte croissance économique et la stabilité financière prévues devraient contribuer à améliorer les conditions de vie des Nigériens et à stimuler le développement du pays.

##FMI##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

csaf

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION