Se connecter avec nous

Actualités

Mali : Une centaine de personnes enlevées à Dimbal

Avatar de Richard

Publié

sur

Mali : Une centaine de personnes enlevées à Dimbal

Des hommes armés ont attaqué et enlevé des passagers de quatre bus circulant sur la route nationale 15, plongeant le pays Dogon dans une crise de sécurité préoccupante. Les ravisseurs ont transmis une demande de rançon de 120 millions de francs CFA pour la libération d’environ une centaine de personnes, majoritairement des femmes et des enfants.

Oumar Tessougué, secrétaire administratif du comité local de la jeunesse de Dimbal, a confirmé que la délégation du cercle de Bankass s’est entretenue avec des membres éminents du gouvernement, dont le Premier ministre Choguel Kokalla Maïga et le ministre de la Réconciliation, le colonel Ismaël Wagué. Cependant, malgré ces rencontres, le mutisme persiste quant à la situation sécuritaire dans cette région du pays Dogon, comme l’a souligné Tessougué lors d’une interview avec la DW.

Une Situation Sécuritaire Dégradée

Les négociations pour la libération des otages sont en cours entre les ravisseurs et les notables locaux, mais l’identité des agresseurs reste encore inconnue. Les jeunes du cercle de Bankass avaient initialement prévu de manifester pour protester contre cette détérioration sécuritaire, mais ont finalement décidé d’annuler la manifestation pour faciliter les pourparlers en cours.

Mamoutou Guindo, président du comité local de la jeunesse du cercle de Bankass, a expliqué : « Nous avons décidé de temporiser pour faciliter les négociations en cours en vue de la libération des otages. Cette décision a été prise après une réunion regroupant diverses couches sociales, notamment les chefs de village et les leaders religieux. »

Appel à l’Action de l’État Malien

La situation a suscité l’indignation de Bocary Guindo, président de la commission nationale des jeunes de Ginna Dogon, qui a appelé le gouvernement malien à assurer la protection des personnes et de leurs biens le long de la route nationale 15. Il a souligné l’importance vitale de cette voie pour la région, la reliant au reste du Mali, et a exprimé sa profonde inquiétude quant à sa sécurité.

tab tech

Pour l’instant, aucune information supplémentaire n’a filtré concernant l’avancée des négociations ou une éventuelle libération imminente des dizaines de personnes retenues en otage dans la région du pays Dogon. La situation reste tendue, exigeant une action immédiate pour assurer la sécurité des habitants et restaurer la tranquillité dans cette zone critique du Mali.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION