Se connecter avec nous

Buzz

Mali : Un enseignant originaire du Togo condamné à 4 ans de prison et 5 ans d’interdiction de séjour (Les détails)

Avatar de Richard

Publié

sur

Tensions politiques au Togo : 6 Opposants jetés en prison pour « troubles à l’ordre public »

Une information peu flatteuse a fait le tour des réseaux sociaux au Mali et au Togo. Un enseignant originaire du Togo, exerçant au Mali, a été condamné à quatre ans de prison et cinq ans d’interdiction de séjour dans le pays pour avoir été impliqué dans une relation à trois avec des élèves mineurs.

Les faits reprochés à l’enseignant togolais Jugé le 14 février, le nomé E.K.D. âgé de 38 ans est un enseignant de nationalité togolaise exerçant au Mali, plus précisément à l’établissement Scolaire ‘’Liberté A’’. Il est accusé d’avoir fantasmé plusieurs fois (au moins 4) avec deux de ses élèves mineurs dans un plan à 3.

Devant la cour d’assises du Mali, E.K.D. a reconnu les faits qui lui sont reprochés et fut ainsi condamné à 4 ans d’emprisonnement plus 5 ans d’interdiction de séjour au Mali pour attentat à la pudeur, viol, pédophilie et d’incitation à la débauche. Les enquêtes de la Brigade d’investigations Judiciaires du Mali.

En effet, courant 2017-2018, le nommé E.K.D, enseignant à l’établissement Scolaire ‘’Liberté A’’, entretenait des relations s3xuelles avec son élève S.T, âgée de 14 ans au moment des faits. Au même moment, il se livrait également à des attouchements sexuels sur la personne d’A.S, âgée de moins de 13 ans. Les deux filles étaient des camarades.

Après avoir appris cette information, le Proviseur de l’école n’a pas trainé à dénoncer les faits à la Brigade d’investigations judiciaires. A cet effet, une enquête est ouverte par ladite Brigade contre l’accusé et cela a permis son arrestation avec comme chefs d’accusation : Attentat à la pudeur, viol, pédophilie et d’incitation à la pudeur.

Placé sous mandat de dépôt le 30 septembre 2021, devant la Cour le mercredi 14 février, E.K.D n’a pas nié les faits. Il a quand même fait son mea culpa. Ce faisant, il a avoué avoir même fait 4 rencontres communes avec les deux jeunes-filles dans un hôtel de la place où ils faisaient un plan à 3 (avoir des rapports intimes ensemble comme dans un film p0rn0graphique).

De même que des relations sexuelles séparées avec les concernées. Pour avoir avoué son crime, l’éducateur a fait de son arme à la barre, la demande de la clémence de la Cour. L’avocat de la Défense est allé dans le même sens que son client. Ce, en affirmant le tort de l’instructeur et qu’il devait être un exemple pour ses élèves et non un bourreau sexuel. Il a aussi sollicité la magnanimité de la Cour. Quant à Mme le Procureur, elle n’est pas allée avec le dos de la cuillère. Dans son réquisitoire, elle a requis 10 ans d’emprisonnement contre l’accusé.

Au finish, la cour semble choisir le juste milieu en prenant en compte le mea culpa de l’inculpé et la plaidoirie de son magistrat débout ce, en châtiant l’accusé E.K.D à 4 ans de prison en plus de 5 années d’interdiction de séjour au Mali pour attentat à la pudeur, viol, pédophilie et d’incitation à la débauche.

##Mali##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION