Se connecter avec nous

Buzz

Insolite : Une jeune femme se retrouve en détention pour fausse grossesse

Avatar de Richard

Publié

sur

Insolite : Une jeune femme se retrouve en détention pour fausse grossesse

Le tribunal béninois s’est penché sur une affaire insolite cette semaine, mettant en lumière une escroquerie sentimentale présumée orchestrée par une jeune femme. Accusée de tromperie sentimentale, elle aurait induit en erreur son compagnon, le poussant à investir des millions de francs CFA dans une grossesse fictive et un enfant qui n’existait pas.

Insolite : Grossesse fictive

À l’audience, la victime présumée a affirmé avoir injecté plus de 6 millions de FCFA sur la jeune femme qu’il pensait être la mère de son rejeton. Mais il s’est avéré plus tard qu’il dépensait de l’argent dans une grossesse et un enfant qui en réalité n’existaient pas.

Rencontre virtuelle, projet de voyage, et fausse maternité

La relation aurait commencé en 2018 via une plateforme de rencontres en ligne. Rapidement, un projet de voyage pour les États-Unis émerge entre les deux amoureux. La jeune femme concrétise le projet en annonçant qu’elle a obtenu un visa pour les États-Unis. Croyant sincèrement à cette histoire, l’homme investit une somme considérable pour soutenir le voyage.

Investissements financiers et responsabilités parentales

La jeune femme, après prétendument avoir atteint les États-Unis, annonce trois mois plus tard qu’elle est enceinte. Bien que des doutes aient émergé, le plaignant assume la paternité de l’enfant, envoyant régulièrement de l’argent pour le bien-être de la prétendue mère et de l’enfant. Il prend même en charge les autres enfants de la jeune femme, assurant leur éducation pendant trois ans.

La découverte de la supercherie

Cependant, la prétendue mère disparaît soudainement, devenant injoignable. Le plaignant réalise alors qu’il a été dupé, découvrant que la jeune femme était toujours avec son mari. Frustré et trompé, il porte plainte pour escroquerie, lançant ainsi le procès qui a débuté cette semaine.

Plaidoyer de non-culpabilité et l’attente d’une conclusion

La jeune femme, accusée d’escroquerie sentimentale, plaide non-coupable face à ces accusations. La Cour a fixé la prochaine audience au 11 mars 2024, offrant ainsi à la prévenue une occasion de se défendre dans cette histoire d’amour qui a pris une tournure inattendue et tragique.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION