Se connecter avec nous

Actualités

Burkina : Encore une nouvelle tentative de Coup d’Etat contre Ibrahim Traoré

Avatar de Richard

Publié

sur

Burkina : Encore une nouvelle tentative de Coup d’Etat contre Ibrahim Traoré

La presse locale à rapporter lundi qu’une nouvelle tentative de coup d’État au Burkina Faso a été déjouée, associée à une tentative d’assassinat du président de la Transition, Ibrahim Traoré. Cette fois-ci, c’est l’oncle du précédent président de la transition, Paul-Henri Sandaogo Damiba, à l’origine du coup d’État déjoué en 2022, qui serait impliqué dans la tentative d’assassinat.

Les conspirateurs projetaient d’organiser un attentat à la bombe dans la résidence présidentielle, selon les informations locales. En septembre dernier, quatre officiers avaient été arrêtés au Burkina Faso, soupçonnés d’avoir planifié et participé à une tentative de coup d’État.

Contexte politique tendu au Burkina : Retour sur les événements de 2022

En septembre 2022, un groupe militaire dirigé par Ibrahim Traoré avait renversé le colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba de la présidence par le biais d’un coup d’État. Les militaires au pouvoir avaient alors annoncé la dissolution du gouvernement, la suspension de la Constitution et de toute activité politique. Le 2 octobre, Paul-Henri Sandaogo Damiba, lui-même arrivé au pouvoir par un coup d’État en janvier, avait signé une démission volontaire de la présidence. Le 14 octobre 2022, l’Assemblée nationale du Burkina Faso avait unanimement nommé Ibrahim Traoré président de la Transition.

L’oncle de Damiba impliqué : Un lien avec le coup d’État précédent ?

La nouvelle tentative de coup d’État et d’assassinat du président Ibrahim Traoré soulève des questions sur d’éventuels liens avec le coup d’État déjoué en 2022 impliquant Paul-Henri Sandaogo Damiba. L’implication de l’oncle de l’ex-président suggère une persistance des tensions politiques et des tentatives de déstabilisation dans le pays.

Projet d’attentat à la bombe : Une menace sérieuse contre la présidence

Les autorités burkinabés ont mis en lumière le projet d’attentat à la bombe qui visait la résidence présidentielle. Cette menace sérieuse contre la présidence souligne la nécessité d’une vigilance accrue face aux menaces persistantes pesant sur la stabilité politique du Burkina Faso.

Répression antérieure : Les autorités sur le qui-vive

La répression antérieure contre les conspirateurs en septembre dernier a peut-être empêché une nouvelle tentative de coup d’État de se concrétiser. Les autorités burkinabés sont sur le qui-vive, cherchant à maintenir la stabilité dans un contexte politique complexe et tendu.

Appel à la communauté internationale : Soutien nécessaire pour la stabilité

Dans ce contexte délicat, le Burkina Faso pourrait avoir besoin d’un soutien accru de la part de la communauté internationale pour renforcer la stabilité politique. La coopération et l’assistance internationales peuvent jouer un rôle crucial dans la prévention de nouvelles tentatives de déstabilisation et dans la consolidation de la démocratie au Burkina Faso.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION