Se connecter avec nous

Actualités

Burkina Faso – La tension monte : Ibrahim Traoré est toujours porté disparu

Publié

sur

Burkina Faso - La tension monte : Ibrahim Traoré est toujours porté disparu

Le Burkina Faso est plongé dans l’incertitude après une série d’incidents sécuritaires sans précédents. Le silence des autorités, qui n’ont fourni aucune explication officielle concernant les récentes détonations près de la présidence et la disparition inquiétante d’une centaine de militaires dans le nord-est du pays, suscite de vives interrogations.

CSAF

Disparition de militaires dans le nord-est

La situation s’aggrave avec la disparition d’une centaine de militaires dans le nord-est du pays. Ce phénomène a soulevé de vives inquiétudes concernant la sécurité et l’efficacité des forces armées burkinabè. Les familles des militaires disparus et la population en général attendent des explications, mais se heurtent à un silence assourdissant de la part des autorités.

Revendiquer sans réponse : l’attaque de Mansila

Le groupe lié à al-Qaïda, le Jnim, a revendiqué l’attaque de Mansila, ajoutant une couche de complexité à la situation sécuritaire déjà fragile. Malgré cette revendication, les autorités de transition burkinabè n’ont pas réagi à ces violences. L’absence de réaction officielle alimente les spéculations et laisse la population dans l’incertitude totale quant à la gestion de la crise.

CSAF

Le capitaine Traoré reste muet

Le capitaine Ibrahim Traoré, chef de l’État par intérim, est apparu publiquement à deux reprises depuis l’attaque de Mansila, mais n’a pas abordé les événements sécuritaires. Ce silence de la part du chef de l’État ainsi que celui du gouvernement soulèvent des questions sur leur gestion de la situation. Les citoyens burkinabè espèrent une prise de parole officielle pour éclaircir la situation et apaiser les tensions.

La population attend des réponses

La population reste dans l’attente de clarifications sur les raisons des explosions à la télévision publique et sur la mise en alerte générale lancée par le chef d’état-major général des armées. Le manque de communication et de transparence des autorités renforce le sentiment de peur et d’incertitude dans le pays, mettant à l’épreuve la résilience du peuple burkinabè face à cette crise sécuritaire.

##Burkina Faso##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Pour tous vos besoins de communication, contactez Talcom Togo via WhatsApp en cliquant ici

csaf

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION