Se connecter avec nous

Actualités

Sénégal : Des négociations discrètes en cours entre Macky Sall et Ousmane Sonko

Avatar de Richard

Publié

sur

Sénégal : Des négociations discrètes en cours entre Macky Sall et Ousmane Sonko

Dix jours après l’annonce du report de la présidentielle par le président Macky Sall, le mécontentement persiste dans l’opposition et la société civile sénégalaise. Malgré un calme apparent dans la capitale, des pourparlers en coulisses entre la présidence et l’opposant emprisonné Ousmane Sonko pourraient dessiner le chemin vers l’apaisement.

Des médiateurs au cœur des discussions

Des figures de la société civile telles qu’Alioune Tine, militant des droits humains, et l’homme d’affaires Pierre Goudiaby Atepa, se sont engagées comme médiateurs. Ces derniers travaillent à rapprocher les positions de Macky Sall et d’Ousmane Sonko, en vue d’une possible libération de ce dernier et de l’apaisement des tensions.

Libération de détenus en perspective

Dans un geste d’ouverture, le président Macky Sall aurait donné des instructions pour la libération prochaine d’un millier de personnes en détention préventive depuis les manifestations de mars et juin derniers. Cette mesure pourrait constituer un premier pas vers la détente politique dans le pays.

L’opposition reste ferme sur ses revendications

Du côté de l’opposition, l’ex-parti Pastef, mené par Ousmane Sonko, maintient sa demande principale : la tenue des élections dans les plus brefs délais. Les responsables politiques affirment ne pas être intéressés par des pourparlers ou des amnisties, mais insistent sur l’urgence de la situation électorale.

Des gestes d’apaisement timides

Le rétablissement des données mobiles et de la chaîne de télévision Walf TV, ainsi que les pourparlers en coulisses, sont perçus comme des signes d’apaisement par le gouvernement. Cependant, ces gestes ne parviennent pas à convaincre une grande partie de l’opposition, qui maintient sa demande de départ du président Macky Sall et de tenue des élections à la date initialement prévue.

L’avenir politique reste incertain

Alors que le Conseil constitutionnel doit encore se prononcer sur les recours déposés par des candidats contestataires, le président Macky Sall ne montre pour l’instant aucun signe de recul. Dans ce contexte tendu, un nouveau collectif de la société civile prévoit une marche de protestation le 17 février, illustrant la persistance des tensions politiques au Sénégal.

##Sénégal##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION