Se connecter avec nous

Actualités

Sénégal : Deux interpellations pour attaque contre le premier ministre Ousmane Sonko

Publié

sur

Sénégal : Deux interpellations pour attaque contre le premier ministre Ousmane Sonko

L’Imam Cheikh Tidiane Ndao a été arrêté à son domicile par la Division des Investigations Criminelles de Dakar et placé en garde à vue après son audition. Cette arrestation fait suite à des accusations d’offense envers le premier ministre, Ousmane Sonko. Selon des sources policières, l’Imam Ndao aurait diffusé des informations jugées mensongères, ce qui a conduit à son interpellation par les autorités.

L’Affaire Bah Diakhaté

L’Imam Ndao va rejoindre l’activiste Bah Diakhaté, qui a été interpellé lundi pour des faits similaires. Diakhaté, connu pour ses prises de position critiques et ses engagements politiques, a également été accusé d’offense envers le premier ministre. Son arrestation a suscité des réactions diverses au sein de l’opinion publique, certains défendant la liberté d’expression, tandis que d’autres appellent au respect des institutions et des figures publiques.

Détention et prochaines étapes

Le prêcheur sera probablement déféré au parquet demain mercredi pour diffusion de fausses informations et outrage envers une personne exerçant tout ou une partie des prérogatives du président de la République. Cette mesure s’inscrit dans une série d’actions judiciaires visant à lutter contre la propagation de fausses nouvelles et à protéger l’intégrité des responsables politiques. L’audience au parquet déterminera les suites judiciaires qui seront réservées à cette affaire, et pourrait aboutir à des inculpations formelles ou à une remise en liberté sous condition.

Réactions et conséquences

Les arrestations de Cheikh Tidiane Ndao et de Bah Diakhaté ont provoqué une onde de choc à Dakar et dans le reste du pays. Les organisations de défense des droits humains surveillent de près l’évolution de ces dossiers, craignant une possible atteinte à la liberté d’expression. En revanche, les partisans du gouvernement soutiennent ces actions, estimant qu’elles sont nécessaires pour maintenir l’ordre public et la dignité des institutions de l’État. L’issue de ces affaires pourrait avoir des répercussions significatives sur le climat politique et social au Sénégal.

##Sénégal##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION