Se connecter avec nous

Actualités

Diplomatie/ACP-UE : L’accord de Samoa succède à l’accord de Cotonou

Avatar de Richard

Publié

sur

Diplomatie/ACP-UE : L’accord de Samoa succède à l’accord de Cotonou

L’Organisation des États d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (OEACP) et l’Union européenne (UE) ont franchi une étape historique en concluant un accord de coopération le jeudi 16 novembre 2023. Signé à Apia, capitale des Samoa, cet accord marque un tournant majeur après l’expiration des accords de Cotonou, établissant ainsi un nouveau cadre juridique pour les relations entre ces États pour les deux prochaines décennies.

Robert Dussey, négociateur en chef pour les pays ACP, s’est exprimé avec satisfaction : « Après des mois de négociations ardues, l’Accord de Samoa, succédant à l’Accord de Cotonou, est désormais signé. Le chemin fut semé d’embûches, mais l’essentiel est cet accord conclu. » Le chef de la diplomatie togolaise a souligné l’importance cruciale de la ratification de cet accord conformément aux législations de chaque partie.

Il est essentiel de rappeler que le mandat de négociation de l’OEACP pour l’Accord post-Cotonou avait été confié au Togo en mai 2018. Ce nouveau texte couvre les relations entre 79 pays, regroupant 47 pays d’Afrique, 16 pays des Caraïbes, 15 pays du Pacifique et la République des Maldives. Ensemble, ces nations représentent une population totale de 1,5 milliard d’individus.

Un Accord Axé sur l’Essentiel

L’Accord de Samoa a pour ambition de renforcer la capacité des pays ACP et de l’UE à affronter conjointement les défis mondiaux majeurs. Il repose sur six piliers fondamentaux :

  1. Démocratie et droits de l’homme
  2. Croissance et développement économiques durables
  3. Changement climatique
  4. Développement humain et social
  5. Paix et sécurité
  6. Migrations et mobilité
tab tech

Ces domaines prioritaires témoignent de l’engagement mutuel à travailler de concert pour relever des enjeux cruciaux qui transcendent les frontières.

Un Appel à un Nouveau Rapport Europe-Afrique

Au cœur de ces négociations, Robert Dussey a souligné les appels répétés de l’Afrique en faveur d’un « changement de paradigme » dans les relations entre l’Europe et l’Afrique. Cette volonté s’ancre dans un contexte mondial et africain en mutation constante, exigeant une adaptation des dynamiques de coopération internationale.

« L’Afrique est en profonde mutation dans un monde lui-même en mutation, et l’Europe doit tenir compte de cette nouvelle donne dans son nouveau rapport avec l’Afrique, » a affirmé le chef de la diplomatie togolaise.

Cette déclaration revêt une importance particulière dans un contexte où les dynamiques géopolitiques évoluent, où les défis sont de plus en plus interconnectés et où une coopération mutuellement bénéfique est essentielle pour faire face aux enjeux mondiaux.

En résumé, l’Accord de Samoa représente une étape significative dans l’évolution des relations internationales, offrant un cadre renouvelé pour une collaboration mutuelle et un engagement envers un avenir plus solidaire et prospère pour les pays membres de l’OEACP et de l’UE.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

csaf

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION