Se connecter avec nous

Togo

Verdict tombé : Aristo le Bledard condamné à 3 mois d’emprisonnement

Avatar de Leg Arthur

Publié

sur

Verdict tombé : Aristo le Bledard condamné à 3 mois d'emprisonnement

Le célèbre influenceur togolais, Aristo le Blédard, connu pour ses frasques dans l’univers des réseaux sociaux, vient de subir un coup dur judiciaire. Sa condamnation à trois mois de prison dans l’affaire l’opposant à l’ancien footballeur international Emmanuel Adebayor secoue la communauté en ligne.

Un parcours judiciaire mouvementé

Depuis fin mars, Aristo le Blédard est détenu à la prison civile de Lomé. Ce n’est pas la première fois qu’il se trouve derrière les barreaux. Son parcours judiciaire tumultueux est marqué par de multiples convocations et précédents séjours en prison.

Des accusations sérieuses de Aristo le Bledard

L’affaire qui lui a valu cette condamnation a été initiée par une plainte d’Emmanuel Adebayor. L’ancien footballeur l’accuse d’insulte à agent public et de diffamation. Devant le tribunal, Aristo a admis les faits qui lui sont reprochés, risquant ainsi une peine plus lourde.

Une condamnation inattendue

Malgré les réquisitions du procureur de la République, qui préconisait une peine de 24 mois de prison avec sursis et une amende de 500 000 francs CFA, Aristo le Blédard a finalement été condamné à trois mois de prison ferme.

CSAF

Réactions mitigées sur les réseaux sociaux

La décision de justice a suscité une vague de réactions sur les réseaux sociaux, où Aristo le Blédard compte de nombreux adeptes. Certains expriment leur soutien à leur idole, tandis que d’autres condamnent ses actions et applaudissent la décision du tribunal.

Quel avenir pour Aristo le Blédard ?

Cette condamnation laisse planer un voile d’incertitude sur l’avenir médiatique d’Aristo le Blédard. Son emprisonnement risque de compromettre ses activités sur les réseaux sociaux et de nuire à sa réputation déjà écornée par ses démêlés judiciaires antérieurs.

Conclusion

Aristo le Blédard, figure emblématique des réseaux sociaux au Togo, doit désormais faire face aux conséquences de ses actes. Sa condamnation à trois mois de prison soulève des interrogations quant à l’impact sur sa carrière et son influence dans la sphère numérique.

Rejoignez notre communauté pour ne rien rater.

CSAF
Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION