Se connecter avec nous

Actualités

Togo : Une nouvelle donne dans le paysage politique

Avatar de Richard

Publié

sur

Togo : Une nouvelle donne dans le paysage politique

Le résultat des élections législatives du 29 avril dernier est désormais connu, mettant en lumière la prédominance écrasante du parti au pouvoir, Union pour la République (UNIR), et le retour à l’Assemblée de l’opposition jugée radicale, avec l’absence remarquée de certains députés qualifiés de « buveurs de lait » ou de « députés nommés ».

CSAF

Le come-back de l’opposition radicale

L’annonce des résultats confirme le retour à l’Assemblée de figures emblématiques de l’opposition radicale, telles que Jean Pierre Fabre, Me Apevon Dodji, Prof Aimé Gogué et Mme Brigitte Kafui Adjamagbo, aux côtés des députés d’UNIR. Cependant, malgré cette présence, l’opposition essuie un échec cuisant, symbolisé par la réduction drastique de ses sièges, comme en témoigne le cas de l’ANC, passant de près de 30 députés à seulement 1 siège.

UNIR face à une opposition retrouvée ?

La question qui se pose désormais est de savoir si UNIR dispose enfin d’un véritable adversaire à l’Assemblée. Avec le retour des acteurs politiques jugés radicaux, l’équilibre des forces semble se réajuster, remettant en question l’efficacité des partis se revendiquant du « centrisme ». Ces derniers, critiqués pour leur manque d’impact sur la gouvernance et leur faible représentativité auprès de la population, semblent avoir échoué à influencer positivement les politiques menées par le pouvoir en place.

Les enjeux de la cinquième République

La transition vers un régime parlementaire dans le cadre de la cinquième République marque un tournant majeur dans la vie politique togolaise. Cette évolution pose la question de la capacité de l’opposition à contrer la « Machine » UNIR, qui semble désormais confortée dans sa position dominante. La promulgation d’une nouvelle constitution pourrait garantir à UNIR des postes clés, renforçant ainsi son emprise sur le pouvoir exécutif et législatif.

Redistribution des cartes politiques

Au final, ces élections législatives marquent une redistribution des cartes politiques au Togo. L’opposition, bien que réduite en nombre, retrouve une voix à l’Assemblée, tandis qu’UNIR consolide sa position dominante. La mise en place d’un régime parlementaire et l’éventuelle promulgation d’une nouvelle constitution annoncent des changements significatifs dans le paysage politique togolais, où les enjeux de pouvoir et de représentation restent au cœur des débats.

##Togo##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION