Se connecter avec nous

Politique

Togo : Les manifestations de l’opposition interdites par le gouvernement

Avatar de Leg Arthur

Publié

sur

Togo : Les manifestations de l'opposition interdites par le gouvernement

Le gouvernement togolais a pris une décision controversée en interdisant les manifestations prévues par l’opposition contre le changement de la constitution. Cette décision a provoqué une réaction immédiate de la part des partis politiques et de la société civile.

Appels à la mobilisation de l’opposition

Les partis politiques tels que l’ADDI, l’ANC, le PSR, le FDR, ainsi que l’organisation de la société civile Front Citoyen Togo Debout, ont lancé un appel à des manifestations publiques les 11, 12 et 13 avril prochains. Ces manifestations étaient prévues pour protester contre l’initiative du gouvernement de modifier la constitution et de reporter les élections législatives et régionales.

Lettre d’interdiction des manifestations

Cependant, le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires a envoyé une lettre aux organisateurs des manifestations, déclarant qu’elles n’auront pas lieu. Le Colonel Hodabalo Awaté, représentant du gouvernement, a justifié cette interdiction en affirmant que les organisateurs n’ont pas respecté les dispositions légales régissant les manifestations publiques.

Détermination de l’opposition

Malgré l’interdiction gouvernementale, les membres de l’opposition restent déterminés à organiser les manifestations. Me Paul Dodji Apévon, président des FDR, a affirmé sur une radio locale que toutes les mesures nécessaires seront prises pour que les manifestations aient lieu. Il a souligné que le droit de manifester est fondamental dans une démocratie et que l’opposition a le droit de faire entendre sa voix.

Appels précédents à la mobilisation

Avant cette interdiction, d’autres mouvements tels que le Comité d’action pour le renouveau (CAR) et le mouvement « Touche pas à Ma Constitution » avaient déjà appelé à la mobilisation des populations togolaises. Ce dernier regroupe plusieurs partis politiques et personnalités influentes, unissant leurs efforts pour s’opposer aux changements constitutionnels proposés.

CSAF

L’opposition reste unie malgré les obstacles

Malgré les tentatives du gouvernement pour entraver les manifestations de l’opposition, celle-ci reste unie dans son objectif de faire entendre ses revendications. Les partis politiques et les organisations de la société civile continuent de mobiliser leurs partisans et de défendre leurs droits démocratiques, affirmant leur détermination à contester les décisions du gouvernement.

Une situation tendue à surveiller de près

La situation politique au Togo reste tendue alors que la date des manifestations approche. Les observateurs nationaux et internationaux surveillent de près l’évolution de la situation, craignant des tensions accrues entre le gouvernement et l’opposition. La manière dont cette crise sera gérée aura des répercussions importantes sur l’avenir de la démocratie et de la stabilité politique dans le pays.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION