Se connecter avec nous

Actualités

Togo/FAT : Arrivé du dernier bataillon togolais de la Minusma à Lomé

Avatar de Richard

Publié

sur

Togo/FAT : Arrivé du dernier bataillon togolais de la Minusma à Lomé

Le dernier bataillon togolais de la Mission de maintien de la paix de l’ONU au Mali (Minusma) a regagné Lomé lundi, marquant ainsi la fin d’une présence militaire qui a été témoin et acteur de la turbulente situation sécuritaire dans cette région en proie à des conflits incessants.

Les 650 Casques bleus togolais ont finalement retrouvé leurs familles après avoir été déployés dans le centre du Mali, contribuant activement aux efforts de stabilisation dans cette zone troublée. Cependant, 40 soldats togolais demeurent encore au Mali pour des opérations logistiques, avant de plier bagage dans un avenir proche.

Le retrait des Casques bleus fait suite à l’exigence de la junte malienne en juin dernier, réclamant le départ immédiat des forces de maintien de la paix. Cette demande a forcé le Conseil de sécurité de l’ONU à engager un retrait rapide et sans précédent, devant être achevé d’ici la fin de l’année en cours.

tab tech

La Minusma, confrontée à une détérioration alarmante de la sécurité sur le terrain, marquée par des affrontements incessants entre différents groupes armés (séparatistes, jihadistes et armée régulière), a été contrainte d’accélérer son retrait. Cela a provoqué l’irritation des militaires en place à Bamako, qui ont pris le pouvoir en 2020, exacerbant ainsi les tensions entre la mission de maintien de la paix et les autorités maliennes.

Les relations tendues entre Bamako et la Minusma ont été alimentées par les obstacles imposés par les autorités maliennes aux déplacements des Casques bleus. De plus, la mission a dû faire face aux défections de pays contributeurs de troupes, refroidis par la multiplication des attaques contre la mission. Depuis 2013, 174 Casques bleus ont perdu la vie, dont plusieurs militaires togolais, témoignant de la dangerosité de la mission dans cette région instable.

Le Togo, qui a maintenu des contingents au Mali depuis la création de la Minusma, a joué un rôle crucial dans les efforts de pacification de ce pays en proie à l’incertitude et à l’instabilité croissante.

Le départ des Casques bleus togolais marque un tournant dans la présence internationale au Mali, laissant derrière lui un pays en proie à des défis sécuritaires colossaux et plongé désormais dans une incertitude grandissante quant à l’avenir de sa stabilité.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

csaf

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION