Se connecter avec nous

Actualités

Togo/Taxe sur les forages : Yark Damehane passe à l’étape supérieure

Avatar de Richard

Publié

sur

Togo - Accès à l'eau : 17 nouveaux forages verront le jour dans ces deux régions

Le gouvernement togolais a récemment entamé des discussions sur la possibilité d’introduire une taxe sur les forages, dans le but de mieux gérer les ressources en eau du pays. Lors du Conseil des ministres du mercredi 20 décembre 2023, le ministre d’État, ministre de l’Eau et de l’Hydraulique Villageoise, a présenté une communication relative au Fonds de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (Fonds-GIRE), suscitant ainsi un débat sur cette potentielle réforme.

Togo : Taxe sur les forages, Yark Damehane passe à l'étape supérieure

Exemption pour la consommation domestique

La proposition de taxe sur les forages ne concernerait pas les ménages utilisant ces ressources à des fins domestiques. Yawa Kouigan, ministre chargée de la communication et porte-parole du gouvernement, a précisé que les ménages ne seraient pas soumis à cette taxe pour leur consommation domestique. Toutefois, un renforcement des mécanismes de contrôle est envisagé pour garantir la qualité de l’eau utilisée, particulièrement dans le Grand Lomé, où la multiplication des forages soulève des préoccupations quant à la qualité et à la surexploitation de la ressource en eau.

Surveillance renforcée et projet de « police de l’eau » au Togo

Ces discussions rejoignent les propos tenus par le ministre de l’Eau et de l’Hydraulique Villageoise, Yark Damehane, il y a quelques mois, évoquant la possibilité de mettre en place une « police de l’eau » pour surveiller les forages dans la zone du Grand Lomé. Cette démarche témoigne de l’engagement du gouvernement à contrôler plus étroitement l’utilisation des ressources en eau et à assurer la qualité de cette ressource vitale.

tab tech

Gestion collégiale des fonds dédiés

Par ailleurs, le président togolais a donné des directives pour une gestion « collégiale » des Fonds-GIRE et Tinga, ce dernier étant dédié à l’électrification rurale. Cette approche de gestion collective vise à préserver l’autonomie sectorielle de ces fonds tout en œuvrant pour une meilleure gestion des ressources en eau et l’accès à l’électricité dans les zones rurales du pays.

Notons que ces discussions et directives gouvernementales reflètent la volonté du Togo de mieux réguler l’utilisation des ressources en eau, tout en assurant une qualité adéquate et une gestion plus efficace pour répondre aux besoins de la population, tant en milieu urbain que rural.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION