Se connecter avec nous

Santé

Togo – Santé : La mort du Directeur du CHU Kara relance le sujet de prime de risque

Avatar de Richard

Publié

sur

Togo - Santé : La mort du Directeur du CHU Kara relance le sujet de prime de risque

La disparition brutale du directeur du Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Kara, le Dr Nicolas Amanga, ainsi que celle de son chauffeur, continue de bouleverser la communauté médicale togolaise. Ces décès survenus lors d’un accident de la route alimentent toujours les débats au sein du personnel soignant, qui réclame désormais avec force une indemnisation de la part de l’État et la prise en charge des frais funéraires.

Pour les praticiens hospitaliers, ces tragédies ne sont pas simplement des accidents, mais des incidents de travail, survenus le jour même où le Dr Amanga et son chauffeur discutaient avec le ministre de la santé et de la protection sociale de la nécessité urgente de revaloriser les primes de risques.

Un deuil national dans la communauté médicale

Le Dr Gilbert Tsolenyanu, secrétaire général du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo, exprime sa tristesse face à cette perte tragique. Il souligne que le Dr Amanga et son chauffeur étaient en mission lorsqu’ils ont été victimes d’un accident mortel. Leur disparition survient au moment même où la question de la revalorisation des primes de risques était à l’ordre du jour avec le ministre de la santé et de la protection sociale.

Des appels à la reconnaissance des droits des défunts

La disparition du Dr Nicolas Amanga ravive les préoccupations sur les conditions de travail des agents de santé. Le Syndicat national des praticiens hospitaliers demande que les droits du directeur et de son chauffeur soient respectés, notamment en ce qui concerne leur indemnisation et les frais de leurs funérailles. Le collectif souligne l’importance de la sécurité routière dans ce drame.

Les revendications persistantes du secteur de la santé

La revalorisation des primes de risques demeure une revendication récurrente des agents de santé au Togo. Lors de la rentrée syndicale du secteur de la santé, qui a eu lieu le 31 janvier dernier, les syndicalistes ont exigé une augmentation significative de ces primes pour tous les personnels de santé. Ils ont également appelé à la concrétisation des engagements gouvernementaux pris lors du Groupe de Travail de 2018, notamment en ce qui concerne la fonction publique hospitalière et les concours de recrutement.

##CHU##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION