Se connecter avec nous

Actualités

Togo : Nouvelles mesures pour l’exportation de la ferraille

Avatar de Richard

Publié

sur

Togo : Nouvelles mesures pour l'exportation de la ferraille

Au Togo, le secteur de l’exportation de la ferraille connaît de nouvelles évolutions suite à l’interdiction gouvernementale en 2021. Des mesures fraîchement instaurées visent à encourager la transformation des matières premières locales, résultat d’une concertation entre les acteurs du secteur. Désormais, le secteur sera mieux organisé avec la mise en place d’un comité de suivi et la délivrance d’agréments.

Focalisation sur la transformation locale

Une des principales modifications concerne la sélection rigoureuse des métaux ferreux et non ferreux destinés à l’exportation. Seuls les produits transformés par les industries locales auront le feu vert pour être exportés. Cette orientation vise à stimuler l’activité industrielle nationale et à valoriser les compétences locales dans le domaine de la transformation des métaux.

Encadrement des prix pour favoriser la production locale

Dans cette nouvelle ère pour le secteur, les prix de livraison des métaux non ferreux aux unités industrielles locales ont déjà été fixés. L’aluminium, par exemple, bénéficie d’un prix minimum d’achat de 910 FCFA le kilo, tandis que les batteries sont évaluées à 640 FCFA le kilo. Ces tarifs visent à encourager la production locale tout en maintenant des prix compétitifs sur le marché international.

Historique de la ferraille au Togo

Au cours des dernières années, la collecte et l’exportation des produits ferreux et de leurs sous-produits tels que le cuivre, l’acier, et l’aluminium ont connu un essor notable au Togo. Les autorités locales aspirent à faire du pays l’un des meilleurs producteurs de produits ferreux recyclés de qualité dans la sous-région. Cette ambition traduit la volonté du gouvernement de promouvoir une économie circulaire et durable.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION