Se connecter avec nous

Actualités

Togo – L’État planifie une opération de titrisation des sièges bancaires

Avatar de Richard

Publié

sur

Togo - L'État planifie une opération de titrisation des sièges bancaires

Au Togo, l’État envisage une initiative majeure pour racheter et titriser les sièges d’IB Bank et de l’UTB, des actions visant à dynamiser le système bancaire du pays et à fournir une bouffée d’oxygène financier.

Des sources proches du dossier ont révélé que l’État togolais projette, pour l’année 2024, une opération de titrisation ciblant les biens immobiliers de l’UTB et d’IB Bank. Cette stratégie vise à insuffler de la liquidité dans le système bancaire tout en apportant des ressources stables aux finances publiques.

Une stratégie financière innovante, mais à coût budgétaire élevé

Évaluée à 66,9 milliards de francs CFA, cette opération de titrisation est une initiative considérée comme novatrice pour dynamiser le secteur financier. Cependant, son coût budgétaire pourrait aggraver le déficit budgétaire, augmentant celui-ci de plus d’un point de pourcentage pour l’année 2024.

Transformer les biens immobiliers des banques en titres financiers

L’opération prévue implique le rachat des sièges et autres immeubles des banques pour les convertir par la suite en titres financiers. Ces titres pourront être acquis par différents investisseurs, potentiellement d’autres institutions bancaires du pays, introduisant ainsi une approche peu conventionnelle dans le panorama financier togolais.

Une opportunité pour revitaliser les banques UTB et IB Bank

Pour l’UTB, toujours en quête d’un repreneur, cette opération pourrait être un catalyseur crucial. En revanche, IB Bank, ex-BTCI, a déjà entamé une restructuration après son acquisition par IB Holding, renforçant ainsi ses fonds propres pour se conformer aux normes prudentielles. La vente de son siège social à l’État libérerait du capital immobilisé et améliorerait sa liquidité.

Impact attendu sur la situation financière des banques

Pour l’UTB, aux prises avec des difficultés à trouver un repreneur, cette opération pourrait être salvatrice. En revanche, IB Bank a déjà renforcé ses fonds propres après son acquisition par IB Holding, conformément aux normes prudentielles. La vente de son siège à l’État libérerait du capital immobilisé et améliorerait sa liquidité, ayant accumulé des pertes importantes avant son rachat.

Un objectif clé : insuffler une nouvelle vigueur au secteur bancaire togolais

L’objectif de l’État est de donner un nouvel élan aux banques togolaises en transformant leurs actifs immobiliers en liquidités précieuses. Cette opération ne serait pas seulement bénéfique pour les banques en difficulté, mais elle deviendrait également une source de revenus pour l’État, sous forme de loyers provenant de l’occupation continue des bâtiments par les banques concernées.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION