Se connecter avec nous

Actualités

Togo – Éducation : Kokoroko définit de nouveaux critères pour les centres d’examens

Avatar de Richard

Publié

sur

Togo - Éducation : Kokoroko définit de nouveaux critères pour les centres d’examens

Dans une volonté de modernisation et d’optimisation du système éducatif, le ministre des enseignements primaire, secondaire et technique du Togo, Dodzi Kokoroko, a pris une décision d’importance. Un arrêté, entré en vigueur ce lundi, redéfinit entièrement les critères de création des centres d’examens, de correction et des épreuves orales scolaires dans le pays.

Ces nouvelles directives se basent notamment sur le nombre de candidats ainsi que sur la distance à parcourir pour ces derniers. Ce changement majeur vise à améliorer l’accessibilité et l’organisation des examens nationaux.

Limites pour les centres d’examens du CEPD au Togo

Selon l’arrêté, le nombre total de candidats dans un établissement scolaire servant de centre d’examen du CEPD ne peut excéder 250. Cette limite est portée à 500 pour les établissements comprenant deux groupes scolaires.

Prise en compte de la distance pour le BEPC et le BAC 1

Pour les centres d’examen du BEPC et du BAC 1, la distance entre l’école et le centre est désormais un critère crucial. Ainsi, aucun candidat ne devra parcourir plus de huit kilomètres pour atteindre son centre d’examen, avec la possibilité de délocaliser en cas d’obstacles naturels.

Création de centres annexes

L’arrêté prévoit également la création de centres annexes dans certaines conditions. Cela inclut la proximité géographique avec un centre principal, un faible nombre de candidats, ou des contraintes telles que la distance ou les obstacles naturels.

Limitation des jurys de correction

Un centre de correction ne pourra désormais comporter plus de quatre jurys d’examen. Tout excès devra être délocalisé par l’inspection pédagogique du secteur concerné. Les centres de correction du BAC 1 serviront également de centre de déroulement des épreuves orales.

Centres d’épreuves orales de proximité pour le BAC 1

Enfin, l’arrêté prévoit la création exceptionnelle de centres d’épreuves orales de proximité pour les candidats au BAC 1 dont la distance d’accès au centre de correction dépasse vingt kilomètres.

Application et contrôle

Ces critères sont désormais officiellement notifiés à la direction des examens et concours, qui aura la responsabilité de créer et de gérer les centres d’examens et de correction, sous le contrôle de la direction régionale de l’éducation.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION