Se connecter avec nous

Santé

Santé – brûlure vaginale : Infection, irritation, voici le traitement qu’il vous faut

Avatar de Le stagiaire

Publié

sur

Santé - brûlure vaginale : Infection, irritation, voici le traitement qu'il vous faut

Généralement bénignes mais très désagréables, les brûlures vaginales peuvent avoir des causes diverses (mycose, IST…). Quels sont les traitements pour soulager les brûlures vaginales ?

Symptômes et signes associés

Les brûlures vaginales, qui peuvent s’étendre à la vulve, s’accompagnent généralement de prurit, de rougeurs et d’une chaleur locale. « Les pertes vaginales apparaissent parfois blanches, grumeleuses, de type ‘lait caillé’, ce qui oriente plutôt vers une candidose », explique le Professeur Hédon, spécialiste en gynécologie-obstétrique. « Elles peuvent aussi être jaunes, spumeuses et très liquides, mais cela est moins typique. » Une odeur désagréable est possible, mais pas systématique : « Plus rarement, l’infection peut provoquer une odeur particulière, d’œuf pourri notamment, ce qui oriente le diagnostic vers une vaginose. Mais les signes d’inflammation sont dans ce cas moins marqués. »

Causes fréquentes

Les brûlures vaginales sont le plus souvent le signe d’une vaginite, une inflammation causée par la présence d’une bactérie ou d’un champignon (mycose vaginale). Elles peuvent également révéler une infection sexuellement transmissible (IST) ou faire suite à une irritation lors des rapports sexuels, due à une sécheresse vaginale. Enfin, ces brûlures peuvent résulter d’une intolérance à un produit chimique (produits de bain et douche, gel lubrifiant, préservatif ou spermicide) ou d’une irritation mécanique (causée par des sous-vêtements trop serrés, des serviettes hygiéniques, etc.).

Prévention et hygiène intime

Pour limiter l’apparition de brûlures vaginales, il est conseillé d’utiliser un produit à pH neutre pour la toilette intime. L’utilisation d’un lubrifiant lors des rapports sexuels peut également réduire les risques. Enfin, mieux vaut éviter le port de vêtements trop serrés et privilégier le coton aux matières synthétiques qui favorisent la transpiration.

Quand consulter ?

Si les malaises se répètent et persistent, il est important de consulter rapidement un médecin généraliste ou un gynécologue qui pourra en déterminer l’origine et ainsi prescrire un traitement adapté (antibiotique, antifongique, etc.). « Les vaginites sont très parlantes, rapidement insupportables et amènent à consulter vite, mais elles ne comportent pas de danger particulier car elles ne concernent que le vagin », rassure le Professeur Hédon. « Il n’y a pas de risque de généralisation de l’infection, car les germes vaginaux sont très spécifiques. Il faut cependant éliminer la présence d’un germe, notamment sexuellement transmissible (chlamydia, gonocoque), qui aurait le potentiel de se propager plus haut, aux organes génitaux internes. »

##brûlure vaginale##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

csaf
Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION