Se connecter avec nous

Politique

Le personnel des universités publiques du Togo bientôt en grève ?

Avatar de Leg Arthur

Publié

sur

Le personnel des universités publiques du Togo bientôt en grève ?

Dans un contexte de plus en plus marqué par le mécontentement, le Personnel Administratif, Technique, et de Service (PATS) des universités publiques du Togo, en particulier à l’Université de Lomé, fait part de son désarroi face au non-respect des mesures sociales gouvernementales censées atténuer l’impact de la vie chère.

Lors d’une assemblée générale qui s’est tenue le mercredi 13 mars dernier, les représentants syndicaux et membres du PATS ont échangé sur les mesures à entreprendre pour faire valoir leurs droits, constatant avec frustration l’absence de progrès dans leurs revendications.

Une tension palpable face à l’injustice que subit le personnel

La principale source de tension réside dans le fait que le personnel des universités publiques n’a pas bénéficié des mesures annoncées par le Chef de l’État en septembre 2022, telles qu’une augmentation salariale de 10%, une indemnité de transport exceptionnelle, et d’autres avantages. Malgré les démarches entreprises auprès des autorités universitaires et gouvernementales, aucune avancée significative n’a été observée.

Les représentants syndicaux ont souligné les échecs répétés des tentatives de dialogue, même après avoir sollicité des audiences auprès du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Primature et de la Présidence de la République. Le PATS déplore le manque de considération et de reconnaissance de leur contribution essentielle au fonctionnement des universités.

L’heure de la mobilisation a sonné

Face à cette impasse, un représentant du PATS de l’Université de Lomé a déclaré : « Il est temps d’agir! Nous avons tout tenté en vain. La grève devient l’ultime recours pour notre syndicat lorsque toutes les voies sont épuisées. » Cette déclaration a été suivie d’une décision unanime d’adresser un préavis de grève aux autorités universitaires dès cette semaine.

Risques de perturbations à l’Université de Lomé

Cette situation risque de perturber considérablement le fonctionnement de l’Université de Lomé, le PATS jouant un rôle crucial au sein de la communauté universitaire. Les membres du PATS déplorent le manque de considération de la part de leurs supérieurs et affirment que la grève est désormais inévitable pour faire avancer leurs revendications.

À travers cette mobilisation, le PATS des universités publiques du Togo cherche à obtenir la reconnaissance de ses droits et à mettre fin à une situation jugée injuste et discriminatoire par ses membres. Les prochains jours s’annoncent donc tumultueux dans le paysage universitaire togolais.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

csaf

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION