Se connecter avec nous

Tech

Energies renouvelables: Le Togo s’engage résolument pour un accès national à l’électricité

Avatar de Gretta

Publié

sur

énergie

Disposant du plus grand port en eau profonde de la sous-région, le gouvernement togolais s’est engagé pour une production massive en énergies renouvelables, visant à garantir l’accès à l’électricité pour tous d’ici 2030.

L’une des initiatives les plus emblématiques est la centrale solaire Sheikh Mohamed Bin Zayed de Blitta, inaugurée il y a à peine deux ans par le président Faure Gnassingbé . Cette infrastructure, construite par Amea Togo Solar, une filiale d’Amea Power, est équipée de plus de 5 000 panneaux solaires et est destinée à produire environ 90 255 MWh d’électricité par an. Cette production permettra d’alimenter en énergie près de 158 333 ménages togolais, soit 9% de la demande de la région centrale. Elle a été financée à hauteur de plus de 35 milliards de francs CFA par le Fonds d’Abu Dhabi et la Banque ouest-africaine de développement (BOAD).

L’engagement de la BOAD dans le secteur de l’énergie togolais ne s’arrête pas là. Quelques semaines après l’inauguration de la centrale solaire de Blitta, la BOAD a investi 7 milliards de francs CFA supplémentaires pour soutenir cette infrastructure innovante. Cette détermination à soutenir les énergies renouvelables est le reflet de l’intérêt croissant des institutions financières internationales pour le potentiel énergétique du Togo.

L’énergie électrique au Togo

De plus, le Togo multiplie les accords et les projets visant à promouvoir l’accès à l’électricité en milieu rural. La Banque islamique de développement (BID) a décaissé 20 millions de dollars pour soutenir les projets d’électrification dans les régions reculées. Cette enveloppe de 11,3 milliards de francs CFA financera la mise en place de mini-centrales solaires, contribuant ainsi à l’électrification de ces régions éloignées.

La coopération internationale joue également un rôle essentiel dans ce virage énergétique. La GIZ (Agence allemande de coopération internationale) a alloué une subvention de 825 000 euros (540 millions de francs CFA) dans le cadre du projet ProEnergie, permettant à au moins 10 000 habitants des localités rurales de bénéficier de l’électricité grâce à la mise en place de systèmes de mini-réseaux.

Un programme novateur nommé CIZO, porté par Bboxx et EDF, se consacre à l’électrification des ménages ruraux par le biais de kits solaires individuels. Grâce au soutien gouvernemental sous la forme du chèque solaire CIZO, pouvant atteindre 40% de la consommation mensuelle, le programme a déjà conquis plus de 50 000 clients, avec un impact positif sur la vie de plus de 200 000 Togolais. Il ne s’agit pas seulement d’apporter de l’électricité, mais aussi de fournir des services supplémentaires, tels que des pompes à eau solaires pour les agriculteurs.

Cabinet CSAF

Le gouvernement togolais ne se limite pas à l’électrification, mais s’engage également dans la modernisation des infrastructures. Le Programme d’Extension des Réseaux Électriques des Centres Urbains du Togo (PERECUT), financé à hauteur de 46 milliards de francs CFA, comprend la construction de 190 km de réseaux aériens et souterrains Moyenne Tension, l’installation de 370 postes de transformation Moyenne Tension / Basse Tension, le déploiement de 430 km de réseaux Basse Tension, la réalisation de 85 km de réseaux d’éclairage public, et l’installation de 50 000 compteurs électriques.

L’ensemble de ces efforts s’inscrit dans une perspective de développement durable et d’accès universel à l’énergie, propulsant le Togo vers un avenir plus vert et plus inclusif. Le pays se positionne comme un acteur clé de la transition énergétique en Afrique de l’Ouest, ouvrant la voie à des opportunités économiques et à un meilleur accès à l’électricité pour ses citoyens.

Rejoignez-nous sur WhatsApp pour ne rater aucune de nos publications.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION