Se connecter avec nous

Actualités

Diplomatie au Niger : Les menaces de Washington ont causé la fin des accords militaires

Avatar de Richard

Publié

sur

Diplomatie au Niger : Les menaces de Washington ont causé la fin des accords militaires

En mars, la visite de la délégation américaine à Niamey a suscité une vive réaction de la part des autorités nigériennes. Ali Mahamane Lamine Zeine, Premier ministre du Niger, a critiqué l’attitude de Molly Phee, secrétaire d’État adjointe aux affaires africaines, la qualifiant d’« inacceptable ». Selon lui, les remarques de Phee, qui menaçait le Niger de sanctions en cas de vente d’uranium à l’Iran, ont été perçues comme condescendantes et menaçantes.

Des menaces perçues comme condescendantes

« Lorsqu’elle a terminé, j’ai dit : ‘Madame, je vais résumer en deux points ce que vous avez dit. Premièrement, vous êtes venus ici pour nous menacer dans notre pays. C’est inacceptable. Vous nous dites avec qui nous pouvons avoir des relations, et vous le faites sur un ton condescendant’ », a relaté Ali Mahamane Lamine Zeine. Le Premier ministre, qui a mené les négociations avec les États-Unis, a également précisé qu’aucun accord n’a été signé avec Téhéran.

Critiques de la coopération militaire américaine

Ali Mahamane Lamine Zeine a aussi reproché aux Américains leur manque de soutien militaire après le coup d’État. Selon lui, malgré la suspension de la coopération militaire, les forces américaines sont restées au Niger « sans rien faire quand les terroristes tuaient les personnes et brûlaient les villes ». Cette critique souligne un sentiment de frustration envers l’inaction perçue des forces américaines sur le terrain.

L’ouverture aux partenariats internationaux

Malgré ces tensions, le Niger ne ferme pas la porte aux relations internationales. Le Premier ministre a souligné que d’autres nations, comme la Russie, la Turquie et les Émirats arabes unis, ont accueilli favorablement les nouveaux dirigeants nigériens. Cette ouverture indique une volonté du Niger de diversifier ses partenariats économiques et diplomatiques.

Un appel aux investisseurs américains

Ali Mahamane Lamine Zeine se dit toutefois prêt à continuer les relations avec les États-Unis. Il a exprimé un appel aux investisseurs américains, déclarant : « Si des investisseurs américains arrivaient, nous leur donnerions ce qu’ils veulent. Nous avons de l’uranium, nous avons du pétrole, nous avons du lithium. Venez, investissez, c’est tout ce que nous voulons. » Cette déclaration montre une ouverture pragmatique et une volonté de développer l’économie nigérienne malgré les tensions diplomatiques.

##Niger##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF
Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION