Se connecter avec nous

Actualités

Togo : Suspension des interventions chirurgicales dans 19 centres de santé

Avatar de Le stagiaire

Publié

sur

Togo : Suspension des interventions chirurgicales dans 19 centres de santé

Depuis le début de la semaine, les services chirurgicaux dans 19 centres de santé au Togo sont suspendus. En effet, environ 70 paramédicaux ont entamé un mouvement de grève généralisée, laissant les urgences chirurgicales en suspens et plongeant les patients dans l’incertitude quant à la prise en charge de leurs affections.

Demande de normalisation ignorée

Au cœur de cette crise se trouve une demande de longue date des paramédicaux pour une normalisation de leur situation. Depuis le mois de mai, ces professionnels de la santé ont exprimé à leur hiérarchie le besoin urgent de régulariser leur statut, soulignant que leur fonction opérait toujours dans un environnement informel depuis les années 1980. Malgré leurs années de service et leur dévouement envers la population togolaise, leur requête est restée sans réponse.

La chirurgie, un domaine sensible

Pour ces paramédicaux, la pratique chirurgicale est un domaine hautement spécialisé et délicat, avec des implications médico-légales significatives. Conscients des responsabilités qui découlent de leurs actes, ils exigent une autorisation formelle des autorités compétentes pour continuer à exercer en toute légalité. Faute de cette reconnaissance officielle, ils ont décidé de suspendre leurs services à partir du 20 mai 2024.

Impact sur les patients

L’arrêt des interventions chirurgicales a eu des répercussions immédiates sur les patients nécessitant des soins urgents. Les hôpitaux concernés, notamment ceux de Bè et Bè Kpota, se retrouvent débordés, obligeant certains patients à être référés vers le CHU Sylvanus Olympio à Lomé ou vers les hôpitaux les plus proches, engendrant ainsi des retards dans les traitements et des frais supplémentaires pour les patients.

Impasse et appel à la normalisation

Malgré une réunion de crise au ministère de la santé, aucune solution concrète n’a été trouvée pour résoudre le conflit. Les paramédicaux maintiennent leur position de grève jusqu’à ce que leurs demandes légitimes soient satisfaites, laissant les services chirurgicaux dans une impasse préoccupante.

Conclusion

La suspension des interventions chirurgicales dans 19 centres de santé au Togo met en lumière les défis persistants auxquels sont confrontés les professionnels de la santé dans le pays. En attendant une résolution, ce sont les patients qui continuent de souffrir des conséquences de ce conflit, mettant en évidence l’urgence d’une action pour garantir l’accès à des soins de santé de qualité pour tous.

##Togo##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION