Se connecter avec nous

Actualités

Togo : Un reportage de France 24 sur le CHU SO suscite une vive polémique (Vidéo)

Publié

sur

Togo : Un reportage de France 24 sur le CHU SO suscite une vive polémique

La diffusion d’un reportage par France 24 a déclenché une vague de réactions au sein du public. Le reportage affirme que, depuis un mois, les maternités du Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio (CHU SO) ne parviennent plus à gérer les urgences obstétricales.

CSAF

La situation critique des urgences obstétricales

Selon France 24, cette situation résulterait de la suspension des activités des assistants médicaux, qui pratiquent des interventions comme les césariennes en dehors de leurs prérogatives, faute de reconnaissance.

La réaction de la direction de l’hôpital

La direction de l’hôpital a vivement réagi à ce reportage, reprochant au média un manque de professionnalisme. « La méthode utilisée par France 24 est très peu professionnelle, car les reporters n’ont pas pris la peine de vérifier les faits ou de consulter l’administration de l’hôpital avant de réaliser leur reportage », déclare la direction.

CSAF

Des allégations non vérifiées

Selon les premiers responsables du CHU SO, France 24 n’a pas suivi une démarche de vérification rigoureuse, compromettant ainsi la crédibilité du reportage. « Il est regrettable de constater que ce média a choisi de diffuser des informations sans aucune démarche de vérification, ce qui compromet la crédibilité du reportage », déplore la direction de l’hôpital.

L’hôpital face à un afflux de patients

La direction reconnaît que le CHU SO accueille un nombre important de patients, en raison de son statut et de la qualité des soins prodigués à un coût abordable. Elle souligne que l’hôpital s’efforce de gérer cet afflux accru, notamment avec la mise en œuvre de l’assurance maladie universelle et du programme de prise en charge gratuite de la femme enceinte et du nouveau-né (Wezou).

Des efforts continus pour surmonter les défis

Malgré les défis en termes de capacité d’accueil, propres à tout centre de cette envergure, le personnel du CHU SO s’efforce de surmonter ces obstacles quotidiennement. « Contrairement à ce qui a été rapporté, il n’y a pas un seul assistant médical opérant dans le service de gynécologie du CHU SO. En réalité, aucun assistant médical n’a été affecté à ce service depuis plus de 20 ans », précise la direction.

Des accusations de manipulation médiatique

Les responsables du CHU SO accusent France 24 d’utiliser des images de l’hôpital accompagnées de « commentaires non fondés », dans le but de tromper le public et de nuire à l’image du Togo. « France 24 devrait rectifier ces informations erronées et adopter des pratiques journalistiques plus rigoureuses à l’avenir. Le CHU Sylvanus Olympio reste déterminé, avec l’appui des autorités, à fournir des soins de qualité à la population tout en relevant les défis avec professionnalisme et dévouement », concluent-ils.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Pour tous vos besoins de communication, contactez Talcom Togo via WhatsApp en cliquant ici

csaf

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION