Se connecter avec nous

Actualités

Togo : Le parti FDR conteste les résultats préliminaires des élections législatives et régionales

Avatar de Richard

Publié

sur

Togo : Le parti FDR conteste les résultats préliminaires des élections législatives et régionales

Le parti des Forces Démocratiques pour la République (FDR) remettent en question les résultats préliminaires des élections législatives et régionales du 29 avril. Le parti, ayant pris part à ces scrutins dans 21 circonscriptions électorales, dénonce une mascarade électorale orchestrée par le pouvoir en place dans le but de déstabiliser l’opposition.

CSAF

Des irrégularités criantes et des pratiques frauduleuses dévoilées

Face à la presse, Me Dodji Paul Apevon et son bureau exécutif ont mis en lumière des fraudes « massives » dont ils ont été témoins le jour du vote. Les FDR dénoncent des fraudes massives dans plusieurs circonscriptions électorales, dépassant l’entendement humain, remettant ainsi en question les résultats provisoires proclamés par la Commission électorale.

Un processus électoral entaché selon les FDR

La formation politique souligne l’accès refusé aux salles de vote aux délégués des candidats de l’opposition, ainsi que des bourrages d’urnes flagrants dans plusieurs bureaux de vote. Ces irrégularités, principalement observées dans des localités telles que Kpéyidji, Klologo, Adjodogoun, Yohonou, Mamissi, remettent en question l’intégrité du processus électoral.

Violences et intimidation : des pratiques dénoncées

Les FDR rapportent également des violences exercées sur des délégués de l’opposition, accompagnées parfois de leur expulsion des bureaux de vote. Ils dénoncent également des pressions exercées sur les électeurs pour les orienter vers un vote spécifique, ainsi que des cas de radiation d’électeurs et des procurations signées à blanc en faveur de certains candidats.

Résistance politique plutôt que recours juridique

Contrairement à l’idée de saisir la cour constitutionnelle pour contester les résultats ou annuler le double scrutin, les FDR préfèrent opter pour une résistance politique. Ils expriment leur méfiance envers une institution qu’ils estiment peu réceptive aux contestations électorales et craignent d’être doublement humiliés par un rejet de leurs plaintes.

Détermination des FDR pour la suite des événements

Malgré leur faible représentation au parlement, les FDR affirment leur volonté de résister et de défendre leurs idéaux. Le président du parti, élu aux législatives aux côtés de quatre autres opposants, promet un débat houleux à l’assemblée nationale, affirmant que laisser les choses en l’état pourrait conduire à la disparition du Togo de la carte dans les dix prochaines années.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION