Se connecter avec nous

Politique

Togo/Elections sénatoriales : Les choses se précisent pour bientôt

Avatar de Fulbert Yawo Dovi

Publié

sur

Togo/Elections sénatoriales : Les choses se précisent pour bientôt

Après les élections législatives et régionales, le Togo se prépare maintenant pour les élections sénatoriales, prévues pour la fin de l’année. Le colonel Hodabao Awate, ministre chargé de l’administration territoriale, a confirmé le début de ce processus crucial.

Confirmation officielle du processus

Le ministre a émis une note adressée aux maires, sous couvert des préfets, pour informer sur l’avancement des préparatifs pour les premières élections sénatoriales au Togo. Dans cette communication, il est demandé aux destinataires de fournir des informations personnelles sur chaque conseiller municipal, y compris le numéro de la carte d’électeur.

CSAF

Importance des données personnelles des conseillers

Ces informations sont essentielles pour la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) afin de constituer la liste électorale des grands électeurs pour les élections sénatoriales de 2024. Le ministre a insisté sur la nécessité de soumettre ces données avec un formulaire dûment rempli, accompagné d’une photocopie de la carte d’électeur. Le tout doit être envoyé au cabinet du ministère avant le vendredi 7 juin.

Le temps presse pour les élections sénatoriales

Selon la nouvelle constitution de la République togolaise, en vigueur depuis le 6 mai dernier, le Sénat jouera un rôle important. Pour cela, les conseillers régionaux, élus le 29 avril, doivent entrer en fonction rapidement. Avant cela, les gouverneurs doivent être nommés et la première session des conseillers régionaux doit être convoquée.

Un collège électoral spécifique

Les sénateurs seront élus par un collège électoral composé des conseillers municipaux et régionaux. Ces derniers seront élus au suffrage indirect et leur nombre et attributions seront définis par une loi organique. Deux tiers des sénateurs seront élus par le collège des conseillers et un tiers sera nommé par le chef de l’État actuel.

CSAF

Une installation dans les 12 mois

Tout ce processus devra être conduit dans les douze mois à venir, avec l’installation des autres institutions prévues par la constitution. L’article 95 stipule clairement : « Les institutions de la République prévues par la présente constitution sont mises en place dans un délai n’excédant pas douze (12) mois à compter de la date de son entrée en vigueur. »

Le Togo entre donc dans une phase décisive de son histoire politique, avec la mise en place de nouvelles institutions démocratiques, dont le Sénat, qui joueront un rôle clé dans le développement du pays.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Pour tous vos besoins de communication, contactez Talcom Togo via WhatsApp en cliquant ici

csaf

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION