Se connecter avec nous

Actualités

Tensions Bénin-Niger : Seuls les véhicules nigériens et togolais autorisés à transporter le fret depuis le Togo

Avatar de Richard

Publié

sur

Tensions Bénin-Niger : Seuls les véhicules nigériens et togolais autorisés à transporter le fret depuis le Togo

Le Niger, par le biais de son ministère des Transports et de l’Équipement, a instauré de nouvelles règles strictes concernant le transport de fret en provenance du port de Lomé. Désormais, seuls les véhicules immatriculés au Niger et au Togo auront le droit d’opérer dans ce secteur, une mesure destinée à consolider la coopération entre les deux pays face aux tensions persistantes avec le Bénin.

CSAF

Des directives strictes pour l’enlèvement du fret maritime depuis Lomé

Le Colonel Major Salissou Mahaman Salissou, Secrétaire général du ministère des Transports et de l’Équipement, a publié un communiqué le 11 mai, soulignant l’importance du respect de ces nouvelles règles. Celles-ci sont en accord avec l’accord bilatéral de transport routier entre le Niger et le Togo.

Des exceptions sous conditions pour les véhicules étrangers

Bien que la règle soit claire, des exceptions pourront être accordées en cas de demande élevée. Les véhicules immatriculés au Burkina Faso, au Mali et au Ghana pourront participer au transport de fret moyennant une autorisation exceptionnelle du ministre des Transports et de l’Équipement.

Sévérité des sanctions pour les contrevenants

Le gouvernement nigérien ne plaisante pas avec l’application de cette nouvelle réglementation. Des sanctions sévères sont prévues pour ceux qui enfreindront ces règles, comme averti par le ministère.

Un contexte politique et économique tendu

Cette décision intervient dans un contexte où le Niger cherche à renforcer ses liens avec le Togo après les tensions avec le Bénin. Depuis le renversement de Mohamed Bazoum par le général Tiani, les relations entre Niamey et Cotonou sont tendues, notamment avec le blocage de l’embarquement du pétrole nigérien par le Bénin.

Un avantage pour le Togo dans le commerce régional

Bien que cette mesure puisse sembler une réponse aux autorités béninoises, elle offre également une opportunité au Togo de stimuler ses échanges commerciaux avec le Niger. Avant les récents événements, le Niger ne représentait que 5 % du transit via le port de Lomé, une part que le Togo cherche à augmenter depuis longtemps.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION