Se connecter avec nous

Actualités

Accident mortel sur la route nationale N°5 : Les conséquences de travaux interminables

Publié

sur

Accident mortel sur la route nationale N°5 : Les conséquences de travaux interminables

Sur la route nationale N°5, reliant Lomé à Kpalimé, un nouveau drame routier vient de se produire. Cette voie, pourtant en réhabilitation depuis juin 2020 pour une durée prévue de 36 mois, continue de poser de sérieux problèmes aux usagers.

CSAF

Des travaux qui entravent la circulation

Avec le dépassement des délais de travaux, les engins de l’entreprise EBOMAF jonchent la voie, perturbant gravement la fluidité du trafic. De Glekopé à Kpalimé, de Gadjagan à Gadzepé, chaque kilomètre est un défi pour les automobilistes qui bravent cette route encombrée.

Points critiques et conditions dangereuses

À Adidogomé, où EBOMAF a établi sa base, la situation est critique : la voie est souvent bloquée et les panneaux indicateurs sont peu visibles, surtout la nuit. C’est dans ce contexte que s’est déroulé l’accident fatal, au carrefour Molo-Molo à Atigangomé, le 26 juin 2024 vers 20h30.

Collision mortelle : un rappel tragique du danger

L’accident a impliqué une voiture tentant un dépassement risqué, percutant violemment un véhicule venant en sens inverse, ainsi qu’une voiture garée. Le bilan est lourd : une personne décédée et plusieurs blessés. Ce drame souligne l’importance du respect du code de la route, en particulier de la vitesse et du stationnement en zone urbaine.

Appel à l’action : pour une route plus sûre

Il est urgent qu’EBOMAF libère sa base d’Atigangomé pour améliorer la circulation et prévenir de futurs accidents. Les autorités et les usagers doivent collaborer pour rendre cette route sécuritaire, avant que d’autres vies ne soient perdues.

##la route nationale N°5##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Pour tous vos besoins de communication, contactez Talcom Togo via WhatsApp en cliquant ici

csaf

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION