Se connecter avec nous

Actualités

Une enquête internationale révèle l’ampleur du patrimoine de présidents africains à Dubaï : Appartements de luxe, des voitures, des milliards de FCFA

Publié

sur

Appartements de luxe, des voitures, des milliards de FCFA : une enquête internationale révèle l’ampleur du patrimoine de présidents africains à Dubaï

Une enquête internationale, dénommée « Dubaï Unlocked », a mis en lumière l’ampleur du patrimoine immobilier détenu par des présidents africains et leurs proches dans l’émirat de Dubaï. Cette révélation, rendue possible par une fuite de données, a permis à plusieurs médias, dont le journal Le Monde, d’identifier les propriétaires de nombreuses propriétés de luxe dans la région.

Des propriétés luxueuses

Les biens identifiés comprennent des appartements de grand standing dans des gratte-ciel prestigieux et des villas exceptionnelles dotées de terrains de golf. Ces investissements, souvent réalisés avec des fonds d’origine suspecte, bénéficient de la discrétion des autorités de Dubaï, qui en font une destination plus sûre pour ces transactions que l’Europe ou les États-Unis.

Des personnalités gabonaises et congolaises mises en cause

Le Monde cite notamment Marie-Madeleine Mborantsuo, présidente de la Cour constitutionnelle du Gabon, qui aurait acheté cinq appartements et deux villas pour six millions d’euros en 2013. Au Congo-Brazzaville, Nathalie Boumba-Pembe, belle-fille du président Denis Sassou-Nguesso, apparaît dans le registre avec l’achat d’une villa de 700 mètres carrés pour 3,5 millions d’euros en 2018.

Des acquisitions à grande échelle

Le ministre de l’Intérieur congolais, Raymond Zéphirin Mboulou, aurait acquis une villa et deux appartements pour plus de trois millions d’euros en 2016. Au Tchad, plusieurs personnalités politiques, dont Mahamat Hissein Bourma, beau-frère de l’ancien président Idriss Déby, auraient acheté plusieurs biens immobiliers à Dubaï.

Réaction des Émirats arabes unis

Face à ces révélations, les autorités émiraties ont réagi par le biais d’un communiqué du ministère des Affaires étrangères. Elles ont affirmé leur engagement à protéger l’intégrité du système financier mondial et à coopérer avec des partenaires internationaux pour lutter contre le blanchiment d’argent et le financement illicite.

Conclusion

Cette enquête révèle l’ampleur des investissements immobiliers effectués par des dirigeants africains à Dubaï, mettant en lumière des pratiques de blanchiment d’argent et de corruption, et soulevant des questions sur la lutte contre ces phénomènes par les autorités locales et internationales.

##enquête ##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF
Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION