Se connecter avec nous

Actualités

Togo : Les véritables causes des résultats désastreux aux examens enfin dévoilées

Publié

sur

Togo : Les véritables causes des résultats désastreux aux examens enfin dévoilées

Les résultats des examens nationaux (CEPD, BEPC, et BAC1) pour l’année scolaire 2023-2024 au Togo ont révélé des performances particulièrement médiocres. Ces résultats alarmants soulèvent de sérieuses questions sur l’efficacité du système éducatif togolais et suscitent de vives préoccupations parmi les parents et les éducateurs.

Une chute vertigineuse des taux de réussite

En 2023, le taux de réussite du certificat d’études du premier degré (CEPD) était de 77,98%, mais il a légèrement baissé à 77,75% cette année. Le taux de réussite au Brevet d’études du premier cycle (BEPC) a chuté drastiquement de 81% à 44,09%, tandis que le probatoire est passé de 80,96% à 71%. Ces chiffres mettent en évidence une baisse significative des performances des élèves.

Les causes pointées du doigt

L’opinion publique blâme le nouveau système éducatif pour cette détérioration des résultats. L’approche par compétences (APC), l’absence de sanctions disciplinaires, et les congés de détente sont souvent cités comme les principales raisons de cette baisse de niveau. Les parents et les enseignants expriment leur frustration face à un système qu’ils jugent inefficace.

Avis des autorités éducatives

Mawouna Gadéwa, directeur régional de l’éducation (DRE) du Grand Lomé, a attribué ces mauvais résultats à l’addiction des élèves aux réseaux sociaux. « Les élèves passent trop de temps sur leurs téléphones, même en classe, au lieu de se concentrer sur leurs études », a-t-il déclaré lors d’un entretien sur Pyramide FM.

Implication nécessaire des parents

Le directeur régional de l’éducation a également souligné l’importance de la responsabilité parentale dans l’éducation des enfants. « Les parents doivent jouer un rôle plus actif et veiller à ce que leurs enfants se concentrent sur leurs études », a-t-il ajouté. En attendant les résultats du Baccalauréat deuxième partie (BAC2), prévus le 16 juillet, le débat sur les réformes nécessaires du système éducatif togolais reste ouvert.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Pour tous vos besoins de communication, contactez Talcom Togo via WhatsApp en cliquant ici

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION