Se connecter avec nous

Actualités

Togo : « C’est nous qui l’avons nommé », Kokoroko après la sanction infligée au proviseur

Avatar de Richard

Publié

sur

Togo : Nouvelles directives de Kokoroko sur les tournages en écoles et centres de formation

Le lundi 6 mai 2024, le ministre des enseignements primaire et secondaire, Dodzi Komla Kokoroko, est intervenu concernant la sanction infligée au proviseur du Lycée d’Alokoègbé. Cette décision fait suite à une interview accordée à TV5 Monde où le proviseur discutait de l’état des infrastructures de son établissement. Le ministre a justifié cette sanction par le non-respect du devoir de réserve, fondamental dans toute administration publique.

CSAF

Le rôle déconcentré du proviseur mis en avant

Le ministre a souligné que le proviseur, en tant que collaborateur déconcentré, ne devrait pas s’exprimer comme un fonctionnaire dans une discussion informelle. Selon lui, le devoir de réserve est une exigence inhérente à sa fonction, et par conséquent, la sanction est justifiée. Il a également précisé que le proviseur a été nommé sur la base de compétences spécifiques, et que la décision de le sanctionner relève de l’appréciation du gouvernement.

Les possibilités de remédiation si le problème avait été remonté

Le ministre a déclaré que si la situation du Lycée avait été portée à sa connaissance, des mesures auraient été prises rapidement. Il a affirmé avoir toujours assumé ses responsabilités face aux problèmes signalés dans les établissements scolaires. De plus, il a mentionné que le Lycée d’Alokoègbé est une priorité en termes de rénovation de bâtiments, et a exprimé sa surprise quant au fait que le proviseur prétende avoir signalé les problèmes sans être informé des efforts entrepris par le ministère.

Des précisions sur l’agenda ministériel

Le ministre a conclu en soulignant que le Lycée d’Alokoègbé est au cœur de l’agenda du ministère en termes de rénovation des infrastructures. Il a insisté sur le fait que des mesures concrètes sont prises pour remédier aux problèmes signalés, et que toute remontée d’information aurait été traitée avec diligence. Ces précisions visent à clarifier la position du ministère et à réaffirmer son engagement envers l’amélioration des conditions dans les établissements scolaires.

##Kokoroko##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION