Se connecter avec nous

Actualités

Élections régionales au Togo : La Cour suprême confirme la victoire du parti UNIR

Publié

sur

Élections régionales au Togo : La Cour suprême confirme la victoire du parti UNIR

Comme attendu, l’Union pour la République (UNIR) de Faure Gnassingbé a remporté une victoire écrasante. Mardi 21 mai 2024, la Cour suprême a validé les résultats des élections régionales du 29 avril, annoncés par la commission électorale nationale indépendante (CENI). Cette confirmation renforce la mainmise de l’UNIR sur le paysage politique togolais.

Rejets des recours

Avant de donner le verdict, la Cour suprême a rejeté les onze recours déposés par les partis politiques, les coalitions de partis et des indépendants. Ces recours portaient principalement sur des accusations de fraude et d’irrégularités électorales. Cependant, la Cour a estimé que les preuves présentées étaient insuffisantes pour invalider les résultats des élections.

Distribution des sièges

Ainsi, l’UNIR remporte 137 des 179 sièges de conseillers régionaux, contre 42 pour toute l’opposition. Cette répartition des sièges reflète la forte emprise de l’UNIR sur le paysage politique régional, malgré les contestations et les tensions observées pendant la période électorale. Le parti au pouvoir a réussi à s’imposer dans presque toutes les régions, consolidant ainsi son contrôle sur les affaires locales.

Résultats de l’opposition

L’Alliance nationale pour le changement (ANC) s’en sort avec 9 élus contre 4 pour la Dynamique pour la majorité du peuple (DMP). Ces résultats montrent une fragmentation de l’opposition, qui peine à s’unir pour constituer une véritable force alternative face à l’UNIR. La faible performance de l’opposition met en lumière les défis auxquels elle est confrontée, notamment la nécessité de renforcer ses structures et sa stratégie pour les futures élections.

Conséquences pour le Togo

La confirmation des résultats par la Cour suprême et la victoire écrasante de l’UNIR auront des répercussions importantes sur la gouvernance régionale et nationale. Avec une majorité écrasante, l’UNIR pourra mettre en œuvre ses politiques sans grande opposition, ce qui pourrait consolider davantage le pouvoir de Faure Gnassingbé. Cependant, cette domination pourrait également susciter des tensions sociales si les revendications des partis d’opposition ne sont pas prises en compte.

##Élections régionales##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION