Se connecter avec nous

Actualités

Cameroun – Crise à la FECAFOOT : Samuel Eto’o traduit devant la justice aujourd’hui

Avatar de Richard

Publié

sur

Cameroun - Crise à la FECAFOOT : Samuel Eto'o traduit devant la justice aujourd'hui

C’est l’information qui fait grand bruit : Samuel Eto’o Fils, président de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot), est convoqué au tribunal de première instance de Yaoundé pour répondre à des accusations de filouterie. Alors que l’équipe nationale joue un match crucial contre l’Angola, Eto’o est attendu devant la justice pour des dettes non payées à l’hôtel Massao Palace.

Promesses de paiement non tenues : Les détails du litige avec l’hôtel Massao Palace

Après son élection à la tête de la Fecafoot, Samuel Eto’o Fils avait sollicité l’hôtel Massao Palace pour héberger deux équipes de football. Malgré les promesses de paiement rapide, une facture de 11 millions de francs CFA est restée impayée, plongeant l’établissement dans une situation financière difficile.

Multiplication des subterfuges : Les manœuvres dilatoires du président de la Fecafoot

Malgré les relances de l’hôtel, Samuel Eto’o Fils a continué à retarder le règlement de la facture, multipliant les excuses et les reports. Même une assignation en conciliation devant le tribunal n’a pas abouti, le président de la Fecafoot ne s’y présentant jamais.

De la conciliation à la justice pénale : L’évolution de l’affaire

Face à l’échec des tentatives de conciliation, l’hôtel Massao Palace a décidé de porter l’affaire devant la justice pénale, accusant Samuel Eto’o Fils de complicité de filouterie. Cette décision marque un tournant dans un litige qui dure depuis deux ans.

CSAF

Des soutiens influents : Les accusations de partialité dans le système judiciaire

Dans les coulisses de la justice camerounaise, des allégations de partialité émergent, pointant du doigt les liens entre Samuel Eto’o Fils et certains magistrats. Des plaintes similaires sont bloquées dans les tribunaux de Yaoundé et Douala, alimentant les soupçons de favoritisme.

Un précédent préoccupant : Les réclamations de Suita Hôtel

Le scandale ne se limite pas à l’hôtel Massao Palace. Suita Hôtel, également situé à Yaoundé, revendique plus de 4 millions de francs CFA non payés par le président de la Fecafoot, alimentant les inquiétudes quant à l’éthique financière de l’instance dirigeante du football camerounais.

Audience attendue : L’avenir judiciaire de Samuel Eto’o Fils

Avec la date d’audience fixée au 11 juin 2024, les regards sont tournés vers le tribunal de première instance de Yaoundé, où Samuel Eto’o Fils devra répondre des accusations de filouterie. Cette affaire pourrait avoir des répercussions significatives sur sa carrière et sur l’image de la Fecafoot.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Pour tous vos besoins de communication, contactez Talcom Togo via WhatsApp en cliquant ici

csaf

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION