Se connecter avec nous

Actualités

Togo : Un burkinabè mis en prison à Lomé pour trafic d’ivoire

Publié

sur

Togo : Un burkinabè mis en prison à Lomé pour trafic d'ivoire

Le 11 juin dernier, une opération coordonnée par l’Office Central de Répression du Trafic Illicite de Drogue et du Blanchiment (OCRTIDB) a conduit à l’arrestation de Rasmane Dialga, fonctionnaire burkinabè surpris en possession de deux défenses d’éléphant. Cette intervention conjointe avec le Ministère de l’Environnement et des Ressources Forestières (MERF) et EAGLE-Togo témoigne de la détermination à lutter contre le trafic d’ivoire.

CSAF

Un voyage de trafic dissimulé

Pour parvenir à Lomé, Rasmane Dialga avait soigneusement caché les défenses d’éléphant dans son sac de voyage après les avoir transportées depuis le Burkina Faso, franchissant ainsi la frontière nord du Togo à bord d’un bus de transport en commun. Complice de son supérieur hiérarchique, il avait l’intention de vendre illégalement ces objets précieux, une activité clandestine qu’il a finalement admise après avoir initialement nié les accusations.

Condamnations sévères pour trafic d’ivoire

Les lois togolaises prévoient des sanctions rigoureuses pour les trafiquants d’ivoire, allant jusqu’à cinq ans d’emprisonnement et des amendes pouvant atteindre 50 millions de Francs CFA. Ces peines exemplaires visent à dissuader toute tentative de commerce illicite mettant en péril la faune, en particulier les espèces menacées comme les éléphants.

CSAF

Un symbole des enjeux de la conservation

L’arrestation de Rasmane Dialga souligne les efforts déployés par le Togo pour protéger ses espèces en voie de disparition contre le braconnage et le commerce illégal d’ivoire. Malgré l’interdiction internationale en vigueur depuis 1989, le braconnage continue de décimer les populations d’éléphants en Afrique, un phénomène qui menace l’équilibre écologique et la biodiversité sur le continent.

Un combat contre l’extinction écologique

Le trafic d’ivoire représente non seulement un crime contre la faune, mais également une menace sérieuse pour les écosystèmes africains. En éliminant massivement les éléphants pour leurs défenses, les trafiquants perturbent profondément la dynamique écologique, modifiant les interactions entre espèces et compromettant la stabilité des habitats naturels essentiels à la survie de nombreuses espèces.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Pour tous vos besoins de communication, contactez Talcom Togo via WhatsApp en cliquant ici

csaf

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION