Se connecter avec nous

Actualités

Togo : Les pays de l’AES accaparent de plus de 90% du trafic en transit au port de Lomé

Publié

sur

Togo : Les pays de l'ASE accaparent de plus de 90% du trafic en transit au port de Lomé

Au cœur de l’économie régionale du Sahel se dresse le port de Lomé, au Togo, affirmant son rôle essentiel. Les données compilées par Togo First, à partir de sources officielles, révèlent que ce port s’est métamorphosé en un pivot vital, orchestrant l’évolution économique de la région.

CSAF

Les trois membres de l’Alliance pour l’Émergence Sahélienne (AES) – le Burkina Faso, le Niger, et le Mali – ont contribué à plus de 92 % du volume de transit traité par Lomé en 2022. Cette croissance constante depuis 2019 atteste de l’ascension de Lomé en tant que principal hub maritime d’Afrique de l’Ouest, stimulant les échanges commerciaux et propulsant le développement économique régional.

Leaders du transit : Burkina Faso en pôle position

Au sommet de cette dynamique, le Burkina Faso émerge comme le leader incontesté en matière de volume de transit, capturant 80,48 % du trafic en 2022. Le Niger suit avec 7,63 % et le Mali avec 4,55 %. Les affirmations d’Edem Tengue, ministre de l’Économie maritime togolais, confirment cette tendance haussière. Depuis 2019, les pays de l’ASE ont intensifié leur utilisation du port de Lomé, dépassant même le seuil des 90 % dans les activités de transit.

Divergences dans les flux : Infrastructures et enjeux régionaux

Cependant, ces statistiques ne brossent pas un tableau uniforme. Alors que le Burkina Faso et le Mali affichent une croissance substantielle du volume de transit, le Niger enregistre une légère baisse. Des facteurs tels que les infrastructures logistiques, les politiques douanières et commerciales, ainsi que les tensions régionales, expliquent ces différences notables.

Lutte pour la prédominance : Initiatives stratégiques du Togo

Face à ces défis, le gouvernement togolais intensifie ses efforts pour renforcer l’infrastructure et la coopération avec les membres de l’ASE. Alors que Lomé, déjà le principal port de transbordement dans la sous-région, cherche à consolider sa position dans le domaine du transit, les tensions régionales et les sanctions imposées par la CEDEAO aux pays du Sahel pèsent sur le futur du commerce maritime dans la région.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION