Se connecter avec nous

Buzz

Togo – Député ou écolier : Où se situe la limite de l’incivisme ?

Avatar de Richard

Publié

sur

Togo - Député ou écolier : Où se situe la limite de l'incivisme ?

Au sein même de l’enceinte solennelle de l’Assemblée nationale du Togo, un geste d’incivisme a récemment été capturé, suscitant indignation et questionnement quant au respect des symboles nationaux. Lors de l’ouverture solennelle de la première session ordinaire de l’année, mardi dernier, une scène inhabituelle s’est déroulée : un député a été surpris en train de prendre un selfie alors que retentissait l’hymne national.

Cette image choquante rappelle les enseignements élémentaires dispensés dans les écoles primaires du pays, où le respect des symboles nationaux est inculqué dès le plus jeune âge. La montée des couleurs, l’exécution de l’hymne et de la devise nationale sont des moments solennels, où la discipline et le respect sont de mise. Pourtant, l’incident survenu au parlement soulève des questions sur la conduite des représentants du peuple.

Un rappel nécessaire à l’ordre à l’Assemblée nationale

L’Assemblée nationale, en tant qu’institution fondamentale de la République, se doit d’être un exemple de civisme et de respect envers les symboles nationaux. Pourtant, la présence d’un député prenant légèrement ces moments solennels soulève des préoccupations quant à l’éthique et au respect au sein même de l’hémicycle. Cette attitude non conforme ternit l’image de l’institution et du pays tout entier.

L’importance sacrée des symboles nationaux

Les emblèmes nationaux, tels que l’hymne national, le drapeau, la devise nationale, les armoiries et le sceau de l’État, revêtent une importance sacrée pour chaque citoyen togolais. Consacrés par la Constitution, leur respect est non négociable. Les outrages envers ces symboles sont sévèrement réprimés par la loi, témoignant de leur importance dans la conscience nationale et de leur rôle dans la préservation de l’unité et de l’identité du pays.

Appel à l’action et à la responsabilité

Face à cet acte d’incivisme perpétré par l’un de ses membres, l’Assemblée nationale se doit de réagir avec fermeté et détermination. De même, le nouveau ministre des Droits de l’homme, de la Formation à la citoyenneté et des Relations avec les institutions, Me Pacôme Adjourouvi, ancien député lui-même, est interpellé pour veiller au respect des valeurs fondamentales de la nation.

##Togo##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION