Se connecter avec nous

Faits divers

Tabou : Pourquoi le peuple Bè du Togo ne mange pas la tourterelle maillée (Pléplélou) ?

Publié

sur

Tabou : Pourquoi le peuple Bè du Togo ne mange pas la tourterelle maillée (Pléplélou) ?

Le peuple Bè, un groupe ethnique vivant au Togo, a une histoire riche et fascinante marquée par des épisodes de migration, de survie et de pratiques culturelles distinctives. Parmi les récits les plus intrigants se trouve celui de l’oiseau sauveur, une légende qui a profondément influencé leurs coutumes et tabous alimentaires.

CSAF

Le contexte historique

Les Bè font partie des peuples Ewe, originaires du royaume d’Agokoli. Ce royaume, connu pour ses guerres et conflits, a poussé plusieurs groupes Ewe à fuir pour chercher refuge dans d’autres régions. C’est au cours de l’un de ces exils que les ancêtres des Bè ont rencontré une aide providentielle sous la forme d’un oiseau, la tourterelle maillée, connue localement sous le nom de Pléplélou.

L’oiseau sauveur des Bè

Selon la tradition orale, lors de leur fuite, les Bè étaient constamment menacés par leurs poursuivants qui suivaient les traces de leurs pas. Pour échapper à cette menace, ils eurent recours à une astuce ingénieuse : ils dispersaient des graines sur leur chemin, attirant ainsi une troupe de tourterelles maillées. Ces oiseaux, en se régalant des graines, effaçaient simultanément les traces laissées par les fugitifs, rendant impossible la tâche de les suivre. Grâce à cette ruse, les Bè purent semer leurs ennemis et trouver un refuge sûr.

CSAF

Un tabou culturel

En reconnaissance de l’aide inestimable apportée par les tourterelles maillées, le peuple Bè a instauré un tabou alimentaire : il est interdit de consommer la viande de ces oiseaux. Ce tabou est respecté avec une grande ferveur et constitue un aspect essentiel de leur identité culturelle. Les Pléplélou sont ainsi vénérées non seulement pour leur rôle dans la survie des ancêtres, mais aussi comme symboles de la providence et de la protection divine.

Signification culturelle et symbolique

Cette histoire n’est pas simplement un récit de survie, mais elle porte également une signification profonde en termes de valeurs et de croyances. Elle illustre le respect du peuple Bè pour la nature et les êtres vivants qui les entourent, et met en avant des valeurs de gratitude, de solidarité et de respect des traditions. En transmettant cette histoire de génération en génération, les Bè perpétuent non seulement la mémoire de leurs ancêtres, mais aussi les leçons tirées de leur expérience.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Pour tous vos besoins de communication, contactez Talcom Togo via WhatsApp en cliquant ici

csaf
Continuer La Lecture
Cliquez pour commenter

Laisser une Réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION