Se connecter avec nous

Actualités

Régime parlementaire : Le Sénégal veut emboîter les pas du Togo

Publié

sur

Dans une déclaration récente, le nouveau Président du Sénégal, Bassirou Diomaye Faye, a annoncé son intention de passer à un régime parlementaire. Ce changement de système politique vise à rééquilibrer les pouvoirs entre le président de la République et le Parlement.

Réduire le pouvoir présidentiel pour renforcer le rôle du Parlement

Le Président Faye a souligné la nécessité de réduire le pouvoir présidentiel au profit du Parlement. Il estime que cette transition permettra au Premier ministre de remplir plus efficacement ses fonctions et d’empêcher une domination excessive du pouvoir exécutif sur les pouvoirs législatif et judiciaire.

Une démarche vers une gouvernance plus équilibrée

Cette décision reflète la volonté du gouvernement sénégalais de promouvoir une gouvernance plus équilibrée, où les pouvoirs sont mieux répartis et contrôlés. En donnant plus de prérogatives au Parlement, le régime parlementaire pourrait favoriser la collaboration et la reddition de comptes au sein des institutions gouvernementales.

Une mesure pour renforcer la démocratie et la transparence

En optant pour un régime parlementaire, le Sénégal espère renforcer sa démocratie et sa transparence. En offrant au Parlement un rôle plus actif dans le processus décisionnel, le gouvernement cherche à favoriser une représentation plus directe des citoyens et à limiter les risques de dérive autoritaire.

Défis et ajustements à prévoir dans la transition

La transition vers un régime parlementaire ne sera pas sans défis. Des ajustements constitutionnels et institutionnels seront nécessaires pour garantir une mise en œuvre efficace de ce nouveau système politique. Cela pourrait également exiger un changement culturel et une adaptation des pratiques gouvernementales existantes.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION