Se connecter avec nous

Politique

Opposition déterminée : Voici comment vont se déroulées les manifestations du 11, 12 et 13 avril

Avatar de Leg Arthur

Publié

sur

Opposition déterminée : Voici comment vont se déroulées les manifestations du 11, 12 et 13 avril

L’opposition togolaise se prépare à exprimer son mécontentement à travers des manifestations prévues les 11, 12 et 13 avril prochains. Leur colère fait suite à ce qu’ils qualifient de coup d’État constitutionnel perpétré dans l’ombre le 25 mars dernier à l’Assemblée nationale par des « députés illégitimes » soutenus par le régime en place dirigé par Faure Gnassingbé.

Une lettre d’information adressée au ministère de l’Administration territoriale

Dans un acte de transparence, les organisateurs ont fait parvenir une lettre au ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et du Développement des territoires, dirigé par le Colonel Hodabalo Awaté. Dans ce courrier, les partis politiques à l’initiative des marches pacifiques ont défini leur itinéraire, détaillant les lieux de rassemblement et de dispersion.

Un itinéraire bien défini

Les manifestations débuteront à Bè Gakpoto pour ensuite se diriger vers le rond-point marché de Bè, puis vers le Commissariat Fiata, Deckon, et enfin vers la Colombe de la Paix. Le point de chute de ces trois jours de protestation sera le Bas-fond Saint Joseph, où un meeting est prévu.

Un appel à la sécurité et au bon déroulement des manifestations

Dans leur lettre adressée au ministère compétent, les organisateurs ont exprimé leur souhait que des dispositions soient prises pour assurer la sécurité et le bon déroulement des manifestations.

La répression politique : une réalité togolaise

Cependant, l’opposition craint que ces manifestations pacifiques ne soient pas autorisées par le régime en place. En effet, depuis plusieurs années, les activités politiques d’envergure de l’opposition démocratique sont régulièrement interdites. Même les simples conférences de presse pour dénoncer les modifications constitutionnelles sont réprimées violemment, illustrant un climat de répression politique.

Des membres de l’opposition jetés en prison

La répression s’est intensifiée récemment avec l’incarcération de certains membres de l’opposition, notamment ceux de la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), pour avoir publiquement dénoncé le coup d’État constitutionnel.

Il reste à voir si le régime répondra favorablement à l’appel des organisateurs pour des manifestations pacifiques ou s’il optera pour la répression, jetant ainsi le pays dans une spirale de tensions politiques croissantes.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

CSAF

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION