Se connecter avec nous

Faits divers

Nigéria : Une avocate lance une bombe de vérité sur le s€xe anal

Publié

sur

Nigéria : Une avocate lance une bombe de vérité sur le s€xe anal

Stella, avocate nigériane, a récemment attiré l’attention sur une loi sévère concernant le sexe anal dans son pays. Selon elle, cet acte est considéré comme une infraction pénale grave en vertu de l’article 214 du code pénal nigérian. Cette disposition légale prévoit des peines d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 14 ans pour quiconque est reconnu coupable d’avoir eu des relations sexuelles « contre l’ordre de la nature ».

CSAF

La loi ne plaisante pas avec le sexe anal

Stella a été catégorique dans ses explications, soulignant que la loi est appliquée strictement en ce qui concerne le sexe anal. Son message franc sur Facebook, mêlant anglais et pidgin nigérian, a été direct : « Maka ndi baby, je veux te le mettre dans l’anus. Comme tu mets Na en prison, tu veux le faire. Fais-le de la bonne manière ». Cette déclaration provocante a provoqué un débat intense sur la place de la loi dans la sphère privée des individus.

Une position controversée

La position de Stella a divisé l’opinion publique. Certains critiques remettent en question la pertinence de lois qui régulent des aspects aussi intimes de la vie privée, arguant que les activités sexuelles entre adultes consentants devraient être hors de la portée du droit pénal. En revanche, les défenseurs de la loi soutiennent que ces normes sont cruciales pour maintenir l’ordre moral dans la société, et que l’interdiction du sexe anal est justifiée par des considérations de moralité publique.

CSAF

Seul l’avenir nous dira

Alors que le débat fait rage, l’avenir des lois nigérianes sur le sexe anal reste incertain. Les attitudes sociales évoluent rapidement, surtout dans un contexte mondial où les droits individuels et les libertés personnelles sont de plus en plus valorisés. Il est possible que ces lois rigides soient révisées pour refléter un changement d’attitude plus large envers la sexualité et la liberté individuelle. Pour l’instant, cependant, la position de Stella rappelle que ces questions restent au cœur des défis que pose la réglementation juridique dans une société en mutation.

##avocate##

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Pour tous vos besoins de communication, contactez Talcom Togo via WhatsApp en cliquant ici

csaf

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION