Se connecter avec nous

Actualités

Mali dans l’UEMOA : Pourquoi y rester malgré son retrait de la CEDEAO ?

Avatar de Richard

Publié

sur

Mali dans l'UEMOA : Pourquoi y rester malgré son retrait de la CEDEAO ?

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, a officiellement annoncé que son pays maintiendra son statut de membre au sein de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA), même après son retrait de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Sanctions de l’UEMOA : une réponse à la junte militaire

Le 9 janvier 2022, l’UEMOA avait réagi fermement à la décision de la junte militaire de prolonger son pouvoir pendant cinq ans. Des mesures économiques et diplomatiques strictes avaient été imposées, incluant la suspension du pays de ses organes et institutions au sein de l’UEMOA.

La levée des sanctions : un revirement surprenant

Contre toute attente, lors d’une session extraordinaire en Guinée-Bissau le 8 juillet, l’UEMOA avait choisi de lever la suspension à ce dernier de ses organes et institutions. Ce geste marquait un changement de position significatif de la part de l’organisation régionale, indiquant une volonté de réconciliation.

Mali et CEDEAO : un retrait inévitable

Malgré son statut maintenu au sein de l’UEMOA, il a pris la décision souveraine de se retirer de la CEDEAO. Jusqu’au 28 janvier 2023, le pays avait été membre des deux organisations régionales, mais la junte militaire a jugé nécessaire de rompre les liens avec la CEDEAO.

UEMOA : Un choix stratégique

La décision de rester au sein de l’UEMOA, aux côtés de nations telles que le Bénin, le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, témoigne d’une approche stratégique dans le contexte des relations économiques régionales. Les huit États membres de l’UEMOA utilisent le Franc CFA, une monnaie liée à l’euro, renforçant ainsi les liens économiques et monétaires entre eux.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer.

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION