Se connecter avec nous

Actualités

Le Mali et le Niger prennent une décision audacieuse qui donne une migraine à la France

Avatar de Richard

Publié

sur

Le Mali et le Niger prennent une décision audacieuse qui donne une migraine à la France

Dans une prise de position inattendue, le Mali et le Niger ont conjointement annoncé la révocation des conventions fiscales établies de longue date avec la France. Cette décision vise à éviter la double imposition pour les entreprises et les particuliers opérant entre ces pays, marquant ainsi un tournant significatif dans les relations fiscales et diplomatiques.

L’annonce, communiquée conjointement, met fin à des accords historiques vieux de cinquante ans. Ce geste, considéré comme un défi envers la France, représente une étape majeure dans le rapprochement des pays membres de la nouvelle Alliance des États du Sahel.

Les gouvernements de transition du Mali et du Niger ont justifié cette décision en pointant du doigt « l’attitude persistante et hostile de la France » ainsi que le « caractère déséquilibré » des conventions fiscales. Ces accords étaient perçus comme générant un « manque à gagner considérable » pour les économies respectives de ces nations ouest-africaines.

Les conventions fiscales en question régulaient les règles d’imposition sur les revenus, les successions et permettaient l’échange d’informations entre les administrations fiscales des pays concernés.

Cette révocation impactera tant les particuliers que les entreprises domiciliées en France et exerçant des activités au Mali ou au Niger, et vice versa. Les conséquences économiques de cette décision unilatérale sont susceptibles d’être significatives, touchant les travailleurs français au Niger, la diaspora malienne en France et les entreprises ayant des filiales dans ces régions.

La dénonciation de ces conventions fiscales s’inscrit dans un contexte de tensions persistantes entre les pays d’Afrique de l’Ouest et l’ancienne puissance coloniale. En août dernier, le Burkina Faso avait déjà pris une mesure similaire, dénonçant sa propre convention fiscale avec la France. Le Mali et le Niger semblent désormais emboîter le pas à cette démarche.

tab tech

Cette décision ne se limite pas à des implications fiscales, elle révèle également un réalignement politique des pays du Sahel vers la nouvelle Alliance des États du Sahel. Cette orientation est marquée par le retrait du Niger et du Burkina Faso du G5 Sahel, confirmant ainsi une consolidation de la position des gouvernements du Mali et du Niger au sein de cette alliance régionale.

Notons que cette annonce remet en question les relations économiques et diplomatiques entre la France et ces pays d’Afrique de l’Ouest. Elle suscite également des interrogations quant aux prochaines étapes à venir et à l’évolution des dynamiques de pouvoir dans la région sahélienne. Les conséquences de cette décision seront scrutées de près dans les mois à venir, témoignant d’un changement majeur dans les rapports de force entre ces nations.

Rejoignez notre communauté pour ne rien manquer

Copyright © 2023 POWERED BY ZOE CREATION